Cinéma week-end, France info

La suprématie "étouffante" du cinéma hollywoodien

Florence Leroy et Fabrice Leclerc de "Studio CinéLive" font le point sur la fréquentation des salles et le retour des super productions hollywoodiennes dans le box office...

(© Marvel 2015)

La domination des franchises américaines et leurs multiples suites est notable. Comme le prouve cette semaine le démarrage tonitruant d’Avengers : l'Ere d'Ultron  avec 300.000 entrées dès le premier jour. C’est le troisième meilleur résultat de l’année.

50 nuances de Gre y a atteint les 4 millions d’entrées en 2 mois, Fast and Furious 7 est à 3,5 millions d’entrées. C’est une grande année pour le cinéma américain.

Des films formatés pour le succès et des films plus singuliers, plus originaux comme le cinéma français notamment.

Malgré tout, il existe des succès en France comme Papa et Maman qui approche les 3 millions d’entrées. Mais aussi des échecs cuisants comme le film de Jamel Debbouze, Pourquoi je n’ai pas mangé mon père qui est quasiment une catastrophe industrielle.

Le cinéma français a du mal à s’imposer en ce début d’année. Sa part de marché est redescendue sous les 40 % alors que le cinéma américain est à 45 %. C’est une inversion par rapport à l’année dernière. Et les prochaines sorties hollywoodiennes ne risquent pas d’arranger les choses.

Ecoutez "Cinema week-end"
--'--
--'--
(© Marvel 2015)