Cinéma week-end, France info

"L'institutrice" : un hymne à la poésie

Cette semaine, la séance de rattrapage de Benoît Delépine, et un coup d’œil sur le programme de mercredi prochain dans les salles.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Haut et Court)

Cette semaine, nous vous avons déjà conseillé d'aller découvrir Fabrice Luchini en admirateur de Flaubert dans Gemma Bovery ou Michel Houellebecq en philosophe dépressif dans Near death experience .  Mais Il faut aussi aller à la rencontre d'un petit garçon étonnant. Yoav est le héros du film de Nadar Lapid L'institutrice .

Un gamin de 5 ans qui invente des poèmes sublimes sans même s'en rendre compte. Un jeune prodige de la poésie que son institutrice décide de protéger. Une institutrice fascinée par ce don, meurtrie par la violence du monde qui l'entoure, et qui va se révéler prête pour cela à aller très loin, jusqu'à peut-être soustraire cet enfant de ce monde.

C'est parce que ces personnages sont ambigus et parfois déconcertants que ce film crée l'émotion. Cette femme dont la fascination pour l'enfant est parfois étrange. Cet enfant presque inquiétant lorsqu'il se met à déclamer. Il y a dans cette rencontre autant de tendresse que de douleur. Et dans cet hymne à la poésie ce qu'il faut de délicatesse et de trouble pour qu'il soit l'un des voyages à vivre dans les salles en ce moment...

 Benoît Delépine, le réalisateur, avec son compère Gustave Kervern, de Near death experience vous conseillent d'aller voir la Palme d'Or du dernier festival de Cannes, Winter Sleep . L'histoire d'un vieux comédien retiré du monde.  270.000 spectateurs ont vu la Palme d'Or, ce qui est d'ores et déjà, un beau succès pour ce film qui rappelons-le dure trois heures et quart.

 Parmi les films à voir qui sortiront ce mercredi, il y aura Un homme très recherché , film d'espionnage tendu sur fond de lutte antiterroriste d'après John Le Carré, Pride , une comédie historique sur l'alliance des mineurs et des homosexuels dans l'Angleterre des années Thatcher, ou encore Trois cœurs , le  thriller sentimental de Benoît Jacquot, un triangle amoureux impossible avec un homme perdu entre deux femmes qui se trouvent être sœurs. Trois cœurs incarnés par** Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, et Chiara Mastroianni.

Pour le moment, au box office, Lucy le film de Luc Besson, continue de faire la course en tête, devant Hippocrate , la jolie comédie médicale de Thomas Lilti fait une belle entrée au box-office de la semaine en devançant Les gardiens de la galaxie .

Parmi les nouveautés, Gemma Bovery côté français, a le mieux tiré son épingle du jeu en se plaçant juste derrière la comédie hollywoodienne pourtant poussive de la semaine, Sextape.  Gemma Bover y, avec un Fabrice Luchini parfait en amoureux de Flaubert, a attiré en une journée près de 37.000 spectateurs, accompagné par Alain Chamfort sur la bande son.

Florence Leroy

(© Haut et Court)