Chroniques du ciel, France info

Renforcement de la sûreté aérienne après les attentats

Cela peut paraître surprenant. En zone Schengen, il n’était jusqu’à présent pas nécessaire de présenter son passeport ou sa carte d’identité à l’embarquement.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(RICHARD VILLALON © FOTOLIA.COM)

Il n’y avait aucune obligation pour la compagnie aérienne de vérifier la concordance entre le nom figurant sur le titre de transport et le document présenté par le passager attestant de son identité.

Depuis hier, les compagnies ont à nouveau l’obligation, en zone Schengen et sur les vols domestiques, de vérifier l’identité des passagers sous peine de se voir infliger une amende pouvant aller jusqu’à 5.000 euros. D’autres contrôles ont été rétablis. Ils concernent les personnels navigants et les employés aéroportuaires sur les produits liquides ou les ordinateurs.

Depuis les attentats, Air France a plus d’annulations que de réservations

Sur le plan économique, quelles conséquences auront les attentats du 13 novembre sur les compagnies ? Difficile pour l’heure de donner des chiffres. Les annulations sont supérieures aux réservations, a déclaré avant-hier sur la chaine de télévision américaine CNBC, Alexandre de Juniac, le PDG du groupe Air France-KLM.

Particulièrement touchées, les clientèles américaines et asiatiques. On parle d’un taux d’annulations de 20% à 30% pour certains transporteurs à la santé déjà très fragiles.

Un effet attentat qui touche surtout les compagnies traditionnelles, les low cost étant beaucoup moins impactées. 

En attendant la semaine prochaine, vous pouvez retrouver plus de Chroniques du ciel sur notre  page Facebook et sur notre .

(RICHARD VILLALON © FOTOLIA.COM)