Cet article date de plus de sept ans.

La Caravelle a fêté ses 60 ans

écouter (5min)
Le 27 mai 1955 s’envolait pour la première fois la Caravelle, fleuron de l’aéronautique française qui a accompagné l’essor de l’aviation civile avant de prendre sa retraite définitive dans les années 2000.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (La Caravelle type III baptisée "Orléanais" © Udo K.Haafke)

"La rapide, la douce, la sûre Caravelle ", disait d’elle le Général de Gaulle qui l’avait adoptée pour tous ses déplacements officiels. La Caravelle a symbolisé le renouveau de l’industrie aéronautique française d’après-guerre.

La Caravelle, dont on se rappellera la forme très particulière de ses hublots ovoïdaux et son nez, emprunté au Comet du Britannique de Havilland. A l’origine du projet baptisé SE210, par le bureau d’études de la Société Nationale des Constructions Aéronautiques du Sud-Est, qui deviendra Sud Aviation, puis Aérospatiale et EADS, un concours lancé par le gouvernement pour le développement d’un moyen-courrier à réaction capable de franchir de 1500 à 2000 kilomètres à une vitesse de croisière de 800 km/h.

La Caravelle entrera en service, un mois plus tard, sous les couleurs d’Air France, son principal client. Vendue à une trentaine de compagnies dans le monde entier, elle sera produite à 282 exemplaires mais n’obtiendra pas le succès escompté. Sans doute par un manque de lucidité. Pour pouvoir la commercialiser aux États-Unis, Sud-Aviation signera un accord avec l’américain Douglas, qui la copiera et lancera en octobre 1965, le DC9. Sud Aviation ne pourra rien face à la puissance commerciale américaine puis l’arrivée du 727 de Boeing.

Mais peu importe, la Caravelle a constitué un pas important dans la construction d’Airbus, dans l’histoire de l’aéronautique européenne. Les dernières Caravelle ont été retirées du marché au début des années 2000. A Blagnac, le musée Aéroscopia rend hommage, à cet avion mythique ce week-end, avec conférences, films et expositions.

En attendant la semaine prochaine, retrouver plus de Chroniques du ciel sur notre  page Facebook et sur notre 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.