Chroniques du ciel, France info

L'ETEC transporte le président et ses ministres

Installée sur la base aérienne 107 de Villacoublay, cette unité de l'armée de l'air est chargée du transport du président de la république et des autorités gouvernementales. Plus largement, elle effectue aussi des évacuations sanitaires, ou des transports d'otages et de victimes de catastrophes naturelles à l'étranger.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'escadron, trouve son origine dans le Groupe Aérien et de
Liaison, le GAEL, crée à la fin de la seconde guerre mondiale, en juillet 1945,
au Bourget. Cet escadron a successivement été doté d'avions, aux noms
évocateurs, Morane, Flamant, Beech 45, Broussard et Dakota. C'est en 1959,
qu'il reçoit, son premier avion à réaction, le Morane Saulnier, 760 Paris. En
1968, le Nord 262 fait son entrée au sein de l'unité, puis apparaissent,
les premiers Mystère 20. L'unité prend une telle importance, qu'elle est, fin
1969, divisée, en plusieurs escadrilles.

On se souvient surtout du GLAM, dissous en 1995, par Jacques
Chirac, peu de temps après son accession à la présidence de la République. Une
dissolution qu'il avait justifiée pour des raisons budgétaires. Mais aussi et
surtout parce que certains de ministres avaient un petit trop tendance à
profiter, des avions gouvernementaux, pour des déplacements parfois personnels.
Les missions du GLAM ont alors été reprises directement par L'ETEC, l'Escadron
de Transport, d'Entraînement et de Calibration.

L'ETEC dispose d'une quinzaine d'appareils, dont un Airbus
A330-200, acheté en 2009, par la Direction Générale de l'Armement à ILFC, qui
le louait pour le compte de la compagnie Air Caraïbes International. L'appareil
est venu remplacer, deux Airbus 319CJ dont la capacité et l'autonomie étaient
jugées insuffisantes, 12 000 kilomètres contre 22 000 pour l'A330.

Prix de vente, un peu plus de 50 millions d'euros avant un
réaménagement en version présidentielle, qui a coûté beaucoup que le prix
d'achat de l'avion. L'ETEC dispose aussi de deux Falcon 7X, achetés à peu près
à la même époque, et qui ont eux remplacés, de vieux Falcon 50, dont l'âge
moyen de près de 30 ans, avaient conduit à une forte augmentation des coûts de
maintenance et d'exploitation. Un Falcon 200, 2 Falcon 900, 7 TBM et trois
hélicoptères Super Puma viennent compléter le dispositif présidentiel. A bord, de
l'Airbus A330, surnommé Air Sarko One, par la presse, ou des Falcon 7X, rien
d'ostentatoire. Les cabines ont été étudiées dans un souci de fonctionnalité
pour permettre d'y alterner séances de travail et périodes de repos lors des
vols long courrier. Un plus dans l'A330 présidentiel, une chambre avec un lit
double et une salle d'eau avec douche. Une soixante de pilotes assurent les
vols de l'ETEC. Des vols identifiés sous l'indicatif COTAM, COTAM 0001
étant réservé au Président de la République, COTAM 0002 au premier ministre ou
à un président étranger.

En quelques lignes, deux rendez vous, cette semaine.

Tout
d'abord, le tour de France aérien " Rêves de Gosse " dont le but est
d'offrir un baptême de l'air à de jeunes enfants handicapés ou socialement défavorisés.
Le départ a été donné vendredi d'Agen, pour une arrivée, samedi prochain, à
Perpignan, avec une étape, au Bourget, 
mercredi.

Et puis le traditionnel meeting de Pentecôte de la Ferté
Alais, qui fête cette année, ses 40 printemps. Avec deux invités de marque pour
cette édition 2012, l'avion de transport militaire A400M, et l'amphibie
Sikorski S38.

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)