Chroniques du ciel, France info

Jeu des alliances : les compagnies du Golfe entrent dans la danse

Qatar Airways annonce son arrivée dans l'Alliance "One World". Etihad s'allie avec Air France-KLM et Air Berlin. Les compagnies du Golfe bouleversent la donne du transport mondial.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

De toute évidence, les compagnies du Golfe ont entamé leur mutation. Au lendemain de l'accord commercial entre Etihad, Air France-KLM et Air Berlin, Qatar Airways, a officialisé, cette semaine son entrée prochaine au sein de "OneWorld", aux côtés des géants, British Airways, American Airlines, Cathay et Qantas. Il s'agit de la première des trois grandes compagnies du Golfe à intégrer l'une des alliances qui structurent aujourd'hui le transport aérien mondial.

Au cours de ces dix dernières années, les très riches compagnies du Golfe, Emirates, Etihad et Qatar, sont devenues des acteurs majeurs, en développant leurs activités sur ce que l'on appelle la sixième liberté, c'est-à-dire en allant chercher du trafic ailleurs que chez elles, faute de pouvoir s'appuyer sur un marché national suffisant.
Elles ont gagné des parts de marché sur leurs concurrentes en Europe, grâce à de puissants moyens financiers et en jouant la carte de la qualité des services.

Les deux accords annoncés cette semaine, ne sont pas anodins. Qatar Airways avec One World, Etihad avec Air France-KLM et peut-être à terme, par voie de conséquence avec Skyteam. Pour l'heure, seule Emirates, troisième compagnie mondiale, refuse le jeu des alliances, mais jusqu'à quand dans ce contexte de globalisation ?Didier Bréchemier, associé au sein du Cabinet de consulting Roland Berger nous livre son analyse.

Seule certitude, nous assistons aujourd'hui au début des grandes manœuvres entre les compagnies du Golfe et le reste du monde. Sujet d'autant plus passionnant, qu'il est politique, économique et stratégique.

(©)