Chroniques du ciel, France info

Chroniques du ciel. Les drones sont-ils faits pour livrer des organes ?

La première livraison d'organes effectuée par un drone a eu lieu à Baltimore aux États-Unis. Quel est l'intérêt d'utiliser ce type d'appareil qui ne peut parcourir que quelques kilomètres ? Et ce moyen de transport est-il envisageable pour des greffes en France ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le 19 avril 2019, un petit drone a transporté un rein réfrigéré dans de la glace pour une transplantation à l\'hôpital universitaire du Maryland (Etats-Unis).
Le 19 avril 2019, un petit drone a transporté un rein réfrigéré dans de la glace pour une transplantation à l'hôpital universitaire du Maryland (Etats-Unis). (HO / UNIVERSITY OF MARYLAND MEDICAL C / AFP)

Solution d’avenir pour sauver des vies ou nouveau coup médiatique, un organe a été livré par drone, il y a quelques jours, aux États-Unis. L’engin a ainsi transporté un rein entre un parking de Baltimore et le toit de l’hôpital universitaire du Maryland.

Il a volé une dizaine de minutes sur un peu plus de 4 kilomètres. Mais par mesure de précaution, toutes les routes situées sur son trajet avaient été coupées. Aujourd’hui, En France, les drones professionnels sont utilisés pour de la prise de vue, de la surveillance d’ouvrage, ou de la télémétrie.

Mais faute d’une fiabilité suffisante, ils n’ont pas encore conquis le milieu urbain. Et encore moins le marché du transport d’organes. Aujourd'hui, les règles pour autoriser le vol d'un drone professionnel en centre-ville sont celles de tout aéronef. Il faut voir et éviter.

Sur un parcours plus long, les drones n’ont pas de capacité d’analyses pour éviter les obstacles. Mais les progrès vont vite, l’industrie aéronautique française y travaille dans le cadre du conseil des drones. Pour l’instant, le seul test mené en France par le CHU de Bordeaux a échoué, A Bordeaux le seul test mené par le CHU a échoué.

Le 19 avril 2019, un petit drone a transporté un rein réfrigéré dans de la glace pour une transplantation à l\'hôpital universitaire du Maryland (Etats-Unis).
Le 19 avril 2019, un petit drone a transporté un rein réfrigéré dans de la glace pour une transplantation à l'hôpital universitaire du Maryland (Etats-Unis). (HO / UNIVERSITY OF MARYLAND MEDICAL C / AFP)