Chroniques du ciel, France info

Chroniques du ciel: Le Phénix fait son entrée dans l'armée de l'air

Comme le chasseur Rafale, l’Airbus A330 MRTT est un avion polyvalent.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Arrivée, le 29 septembre 2018, sur l\'aéroport d\'Istres, de l\'A330 MRTT, le nouveau ravitailleur de l\'armée de l\'air.
Arrivée, le 29 septembre 2018, sur l'aéroport d'Istres, de l'A330 MRTT, le nouveau ravitailleur de l'armée de l'air. (ALAIN COURTILLAT / ARMEE DE L'AIR / DEFENSE)

Un couteau suisse stratégique

Comme le chasseur Rafale, l’Airbus A330 MRTT, MRTT, pour Multi-Rôle Transport Tanker, est un avion polyvalent "un couteau suisse stratégique" comme l’a rappelé, vendredi sur la base d’Istres, Florence Parly, la Ministre des Armées

Il s’agit d’un dérivé de l'A330-200 civil modifié en Espagne à Séville par la division militaire d’Airbus. Dans l’armée de l’air française, l’A330 MRTT porte le nom "Phénix". Il sera prioritairement opéré au sein des forces aériennes stratégiques pour des missions de ravitaillement en vol et va permettre à la France de réaffirmer son indépendance pour la dissuasion nucléaire aéroportée presque partout dans le Monde.

Un rayon d'action de 10 000 kilomètres

Sans ce super tanker, cette citerne géante, le champ d'action des Rafale, ne dépasserait pas l’échelle de l’Europe. Le MRTT va également permettre, et c’est important, de ne plus dépendre du bon vouloir américain, quant à la maintenance des vieux Boeing ravitailleurs, C135 et KC135, ancêtres des Boeing 707 acquis sous de Gaulle en 1962 et dont la production s’est arrêtée en 1978. Outre le ravitaillement en vol, le MRTT va assurer plusieurs autres missions.

Des missions de projection à l’étranger sur des opérations d’envergure. Le "Phénix" peut transporter 272 passagers sur un rayon d’action de près 10 000 kilomètres et emporter dans ses soutes plusieurs tonnes de fret.

Hopital volant

C’est aussi un véritable hôpital volant. Avec 24 heures de préavis, les missions d'évacuation aéro-médicalisées seront rendues possibles grâce à des "kits" appelés "Morphée", intégrant tous les équipements nécessaires, pour traiter dix patients en soins intensifs et 40 blessés plus légers.

Le Phénix emporte 25 % de carburant de plus que le C-135, 111 tonnes au total. Il peut distribuer 17 tonnes de carburant en restant 4 h 30 à 2 000 kilomètres de sa base.

Surtout, il sait décoller à masse maximale sur des pistes moyennement longues avec des températures élevées. En clair, il n'est pas soumis aux limitations techniques du Boeing en Afrique ou au Moyen-Orient, là où les forces françaises sont justement très présentes.

Pour se passer de l'US Air Force

En 2011, lors de l'intervention militaire en Libye, la France avait dû recourir largement aux ravitailleurs de l'US Air Force. C'est actuellement toujours le cas au Sahel et au Levant. Le "Phénix" va aussi effectuer des missions de commandement et le contrôle grâce à la liaison 16, cet intranet militaire de la situation tactique.

Au total, douze appareils sont prévus par la loi de programmation militaire, livrés d’ici 2023, trois autres supplémentaires sont en cours de négociation.        

Arrivée, le 29 septembre 2018, sur l\'aéroport d\'Istres, de l\'A330 MRTT, le nouveau ravitailleur de l\'armée de l\'air.
Arrivée, le 29 septembre 2018, sur l'aéroport d'Istres, de l'A330 MRTT, le nouveau ravitailleur de l'armée de l'air. (ALAIN COURTILLAT / ARMEE DE L'AIR / DEFENSE)