Chroniques du ciel, France info

Chroniques du ciel. L'Airbus Helicopter "Tigre" et l'AS532, le "Cougar"

A l’instar des machines civiles, les aéronefs militaires ont une identité, les premières lettres sont associées aux initiales du constructeur suivi d’un code alpha numérique qui correspond souvent au numéro du programme ou du projet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le TIgre.
Le TIgre. (AIRBUS HELICOPTER)

Les aéronefs militaires ont une identité. Ainsi l’EC665, construit par Eurocopter, aujourd’hui Airbus Helicopter, est plus connu du grand public sous le nom de Tigre. Quant à l’AS532, du même constructeur, mais plus ancien, AS pour Aérospatiale, il porte chez les militaires, le nom de Cougar.

Ces deux appareils évoluent au sein de l'aviation légère de l'Armée de terre

L'ALAT dispose, en fait, plus que l’Armée de l’air, de la plus importante flotte de voilures tournantes, d’hélicoptères, au sein des armées. Ces deux machines volent régulièrement ensemble lorsqu'elles assurent l'appui des troupes au sol. Le Cougar est un hélicoptère de transport de troupes et d'appui léger. Il a été mis en service au sein de l’ALAT à la fin des années 90 et est depuis engagé sans discontinuer en Afghanistan, au Sahel, ou en Libye.

Mais intéressons-nous au Tigre, l'un des hélicoptères les plus high-teck de sa génération, entré en service en 2005. Un hélicoptère high teck, pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il est léger. Une légèreté qu'il doit en partie à sa structure composée à 80% de matériaux composites, essentiellement du kevlar et du carbone et non plus de métal, ce qui permet d'optimiser les formes et le comportement aérodynamique de la machine.      

Le Tigre est 40% plus léger que l'Apache

On a également travaillé sur sa furtivité, thermique et visuelle. L'appareil renvoie une image radar et infrarouge minimale, grâce entre autres, à la conception géométrique de ces surfaces, aux peintures absorbantes. Le Tigre est en gros, 40% plus léger que l'Apache qui a d'ailleurs servi de référence lors de sa conception. C'est un hélicoptère qui appartient à l’aviation de l’Armée de terre légère. D’ailleurs, plus si légère que ça, puisque le Tigre est une machine de la classe des 6 tonnes. Comme sur la plupart des hélicoptères de combat, pilote et chef de bord sont placés l’un derrière l’autre, ce qui permet de réduire la largeur de l’appareil, et donc, sa vulnérabilité aux tirs frontaux.

Le chef de bord est placé à l’arrière de l’appareil. Et pour améliorer sa visibilité son siège est légèrement surélevé par rapport à celui du pilote. L’Armée de terre en possède une petite soixantaine. En plus, il va vite, sa vitesse de croisière est de l’ordre de 300 Km/h pour une autonomie de près de 800 kilomètres. Le Tigre est assemblé en France à Marignane, mais aussi en Espagne à Albacete, la ville de Cervantès, mais également en Italie et en Australie.    

Le TIgre.
Le TIgre. (AIRBUS HELICOPTER)