Chroniques du ciel, France info

Chroniques du ciel. L'aéroport du futur

L'aéroport du futur sera de plus en plus connecté, ce que les professionnels appellent "le Smart Airport".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'aéroport du futur saura tout de vous sans que vous n\'en sachiez rien.
L'aéroport du futur saura tout de vous sans que vous n'en sachiez rien. (AFP / ROSLAN RAHMAN)

Imaginons, ce que pourraient être vos voyages, d'ici une petite dizaine d'années.

Juste avant votre arrivée dans le terminal

L'application de l'aéroport s'est automatiquement activée sur votre téléphone après vous avoir géolocalisé, ce qui est déjà le cas aujourd'hui. Si vous êtes venu en voiture, elle vous a proposé une place de parking ou la meilleure offre de transport pour vous rendre à l'aéroport. Et puisque vous êtes à l'heure, elle vous a enregistré automatiquement.


Grâce à la réalité augmentée, vous pouvez voir apparaître sur votre téléphone, votre parcours tout tracé sur le sol de l'aéroport. Les flèches de l'application vont vous emmener jusqu'au point de bagages le plus proche. Finies les queues interminables au comptoir d'enregistrement. Vous voyagez avec étiquette numérique,qui remplace l’étiquette en papier que l’on collait autrefois sur votre valise, votre billet, votre carte d’embarquement. Toutes les informations y figurent.

Au point bagages

Une borne vous demande simplement de scanner sur votre écran le code de votre e-valise, que vous avez préalablement enregistrée à votre domicile. Tout est automatisé. Aucun agent n’intervient. Mais un centre de contrôle vous observe. Votre bagage s’éloigne sur le tapis roulant, vous le retrouverez à votre arrivée. Des caméras situées un peu partout dans l'aéroport vous ont identifié grâce à la reconnaissance faciale. Tout au long de votre cheminement, la surêté est omniprésente, mais moins visible. Vous évitez de grimacer car un logiciel de reconnaissance faciale est certainement en train d'analyser votre comportement, pour savoir si vous êtes stressé, si vous cachez quelque chose ou si vous représentez un risque.

Pour aller encore plus vite, vous avez accepté lors de vos précédents déplacements que votre profil soit enregistré. Vous passez devant une borne avec votre passeport, personne ne vous arrête. Discrètement, un scanner moléculaire vous passe au crible, vous et votre bagage, à distance, sans que vous vous en rendiez compte. Vous venez de franchir les postes de sûreté, et aller pouvoir profiter des boutiques de l'aéroport. Autour de vous des murs d'écrans et différentes projections attirent votre regard et vous invitent à vous détendre.

Un ciné ou une expo ?

Vous cheminez jusqu'à l'espace culturel virtuel, et hésitez entre une séance de cinéma 3D et une expo. Finalement, vous optez pour un peu de lèche-vitrine.
Les boutiques proposent des écrans interactifs. Si les produits vous intéressent, vous les commandez sur votre smartphone, ils seront livrés chez vous à votre retour. D’abord testés dans les stations de métro et les gares routières en Corée du Sud, ces murs-épiceries ont été mis en place à l’aéroport de Londres Gatwick.
L'application de l'aéroport vous envoie une alerte et vous rappelle le vrai but de votre présence à l'aéroport. L'embarquement peut commencer. Un hologramme d'hôtesse vous invite à la suivre. Il est temps de décoller

Cette vision futuriste, mais très réaliste de la relation aéroport-clients-passagers de demain a aussi permis de développer des applications et des services sur le partage d’informations avec les professionnels, entre le gestionnaire l’aéroport, les compagnies aériennes et leurs assistants en escale et les services de la navigation aérienne. Depuis 2016, ces différents acteurs échangent vers un même concept, le CDM pour Collaborative Décision Making".

Le CDM-Airport est un projet initié par la Commission européenne

Le CDM-Airport a été imaginé avec Eurocontrol, dont l’objectif est de renforcer la coordination entre les partenaires aéroportuaires pour fluidifier le trafic et faciliter la prise de décision. Il permet, par exemple, à une compagnie aérienne de savoir où se trouve un passager manquant dans l’aéroport, s’il a passé ou non les contrôles de sûreté, s’il est loin de la porte d’embarquement. Ainsi, la compagnie pourra décider ou non de retarder son vol de quelques minutes, d’en informer les services de la navigation aérienne, ou de partir sans le passager manquant. Cette information est partagée par l’ensemble de la chaîne aéroportuaire.

L\'aéroport du futur saura tout de vous sans que vous n\'en sachiez rien.
L'aéroport du futur saura tout de vous sans que vous n'en sachiez rien. (AFP / ROSLAN RAHMAN)