Ces chansons qui font l'histoire - 2012/2013, France info

Les "Chanté Nwel" antillais

Les Antilles ont inventé une singulière convivialité de fin d'année, "le Chanté Nwel", au cours duquel on danse, on mange, on boit... et on chante des cantiques.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Nous voici donc dans la
dernière semaine avant Noël
. Il est temps de méditer sur la sainte nuit qui
arrive, il est temps de se préparer à accueillir l’Enfant avec un cœur pur.
Mais il est temps aussi de commencer la fête.

Pour tout vous dire, les
Antillais, ici en métropole comme o péyi , les Antillais ont déjà
amplement commencé. Depuis plusieurs semaines, ils chantent, ils dansent et ils
festoient dans les Chanté Nwel .

On trouve les informations
pour de chaleureux Chanté Nwel en métropole à ces adresses : association kamaniok, association d2p, Chanté nwel sur facebook.

Les chansons de la chronique
d’aujourd’hui :
*Michaud veillait

  • par Jean-Philippe Marthély (2003), Il
    est né le divin enfant
    par Manuela Pioche, Henri Debs et Guy Alcindor
    (1968), Quand Dieu naquit à Noël par
    Manuela Pioche, Henri Debs et Guy Alcindor (1968), Quand Dieu naquit à Noël par Ravine Plate (2008), Quand Jésus naquit par Ralph Thamar (1996),
    Mon voisin par Dédé Saint-Prix (2003),
    Dans le calme de la nuit par Caribbean
    Nwel (2009, vidéo ci-dessus).

Vous pouvez également
suivre l'actualité de cette chronique

Le livre qui accompagnait notre
chronique de cet été, Les chansons
qui ont tout changé
, est sur le kiosque de Radio-France et
en librairie avec sa cinquantaine
d'histoires de chansons historiques, de Ne
me quitte pas
de Jacques Brel à Didi
de Khaled, de Rock Around the Clock
par Bill Haley à Mignonne allons voir si la
rose
...

(©)