Cet article date de plus de sept ans.

Une catastrophe = une chanson ?

écouter (5min)
Auteurs et compositeurs s'inspirent depuis des siècles des cataclysmes provoqués par la nature comme par des accidents de train ou d'avion.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La carcasse de l'avion dans lequel moururent Buddy Holly, Richie Valens et The Big Bopper en septembre 1959.)

 La chanson et la musique savante sont tout autant fascinées par les tragédies spectaculaires, qu’elles s’inspirent de faits réels ou qu’elles inventent des désastres.

 

 

 

Dans cette chronique, vous entendez des extraits de :

Le Train fatal par Bérard (chanson de 1916, enregistrement de 1920)

Le Train fatal par Raoul de Godewarsvelde (chanson de 1916, enregistrement de 1967)

Rua Madureira par Nino Ferrer (1966)

American Pie par Don McLean (1971)

Cargo Culte par Serge Gainsbourg (1972)

Concorde par Michel Sardou (2006)

Le Tremblement de terre par Gérard Palaprat (1971)

Ciel quel bruit souverain, air de Sémélé de Marin Marais par Le Concert Spirituel, direction Hervé Niquet (1709, enregistrement de 2007)

I Was Looking At The Ceiling And Then I Saw The Sky de John Adams (1998)

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez aussi retrouver sur le site de France Info les quarante-neuf épisodes de notre série d’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.