Les voix de la sécheresse

écouter (5min)

Il y a déjà des signes de sécheresse dans beaucoup de régions de France, et la chanson nous rappelle les angoisses de l'interminable attente de la pluie.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une terre craquelée, asséchée dû au manque de pluie, de précipitations. (Illustration) (CAPELLE.R / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

La sécheresse, c’est aussi un combat social, un combat politique. Nous sommes à mi-chemin du printemps et déjà, dans plusieurs régions de France, les déficits en eau sont inquiétants.

Il s’annonce une sécheresse sévère, et c’est l’occasion de réécouter une chanson militante, dont on sait qu’elle est enregistrée en 1976, année d’une sécheresse historique en France, et qui imagine une solution pour les agriculteurs les plus précaires...

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :      

Enregistrement militant, interprètes inconnus, Sécheresse, 1976

Dalida, Le jour où la pluie viendra, 1957

Dick Annegarn, Sécheresse, 1992

Daniel Balavoine, Un enfant assis attend la pluie, 1985

Nana Mouskouri, La pluie va tomber, 1982

Orchestre Philharmonique de Radio France (dir. Georges Prêtre) et Chœur de Radio France, Sécheresses (3. Le Faux avenir) de Francis Poulenc, 1937 (enregistrement de 1983)

Bacchantes, Sécheresse, 2020

Cas 6, Et voilà la pluie, 1997


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.