Ces chansons qui font l'actu, France info

La chanson pense que Paris, c'était mieux avant

Les artistes ne sont pas souvent réjouis des rénovations et transformations de Paris. Au contraire, ils clament avec passion leurs regrets et leur nostalgie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Paris était toujours mieux à l'époque précédente : à la belle époque de ces parages de l'Opéra, vers 1890, on regrettait forcément la période prédécente. C Domaine public.)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Souhaitons bien du plaisir à Anne Hidalgo, la maire de Paris. Elle a dévoilé ces derniers jours les projets du programme Réinventer Paris , et on sait déjà quelle sera la réponse que l’on risque d’entendre le plus s’exprimer : avant c’était mieux...On n’y peut rien, d’ailleurs.

Depuis bien longtemps, la chanson exprime le regret et la nostalgie du Paris d’avant. Ce peut-être le Paris des titis ou de Michel Audiard, comme chez Thomas Dutronc en 2010, ou un Paris encore plus ancien sur un enregistrement d’Alibert en 1928.

 

 

 

Dans le second épisode de cette chronique diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

 

Henri Gougaud, Paris ma rose , 1964

Thomas Dutronc, J'aime plus Paris, 2007

Alibert, Mon Paris , 1928

Frères Jacques, Il ne reste plus que la Butte , 1969

Bernard Dimey, Le Quartier des Halles, 1967

Frères Jacques, Il ne reste plus que la Butte , 1969

Léo Ferré, Paris je ne t'aime plus , 1970

Claude Nougaro, Montparis , 1974

Juliette Gréco et Pierre Brasseu, Le Bestiaire de Paris , 1962

Mano Solo, Paris Boulevards, 1995

Oh La la, Paris ne t'aime pas , 2008

Benoît Dorémus, Paris, 2010

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

(Paris était toujours mieux à l'époque précédente : à la belle époque de ces parages de l'Opéra, vers 1890, on regrettait forcément la période prédécente. C Domaine public.)