Ces chansons qui font la France. "Chanson, con !" par Juliette (2008)

écouter (5min)

Tout cet été, nous visitons en chansons la France, ses régions, ses villes, ses villages. Aujourd'hui, célébrons la diversité des parlers français, avec notamment une défense et illustration de la langue toulousaine.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Chanson, con! fait partie de l'album Bijoux et Babioles sorti en 2008. (AKSARAN / GAMMA-RAPHO)

Ah je suis désolé si vous êtes des parents très attentifs à la tenue de la langue et si les enfants sont dans les parages, mais ce titre de Juliette s’appelle Chanson, con ! Mais, vous pouvez approcher, les enfants, nous allons parler d’une des plus belles richesses de la langue française.

Car si cette chanson s’appelle Chanson, con !, ce dernier mot n’est pas un adjectif qualificatif, qui voudrait dire que cette chanson est un peu niaise. Pas du tout. Cela s’écrit Chanson, virgule, con, point d’exclamation. Autrement dit, nous voici dans la ville, et plus largement dans la région, et même encore plus largement dans la civilisation qui met "con" à la fin des phrases.

Dans cet épisode de notre chronique Ces chansons qui font la France,  vous entendez des extraits de :

Juliette, Chanson, con !, 2008

Fernandel, L'Accent, 1963

Andrée Turcy, J'ai l'accent, 1931

Mireille Mathieu, J'ai gardé l'accent, 1982

The Fabulous Trobadors, L'Accent, 1998

Les Raoul Volfoni, Saint-Étienne, 1999

Zebda, L'Accent tué, 2014

Juliette, Chanson, con!, 2008


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

De la rentrée des classes jusqu’au début des grandes vacances, nous nous retrouvons chaque samedi et chaque dimanche avec Ces chansons qui font l'actu, une exploration des liens entre notre patrimoine culturel populaire et les grands thèmes de l’actualité du moment.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.