Cet article date de plus de deux ans.

Ces chansons qui font l'actu. Plaisirs du limogeage

écouter (5min)

Que l'on se sépare de son grand amour ou de l'ambassadrice des pôles, la chanson propose de belles ruptures jubilatoires.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pochette de disque "Marieke" de Jacques Brel. Brel a chanté la rupture dans "Les Bonbons". (Philips)

"Une rupture bête et brutale" : cette expression de Jacques Brel dit en fait exactement le contraire des mots. Souvenez-vous de la chanson Les Bonbons 67 : en fait, la rupture n’est pas bête et encore moins brutale, tant Madeleine et le héros de la chanson sont absolument dissemblables. Et dans l’annonce du limogeage de Ségolène Royal de son poste d’ambassadrice des pôles, on retrouve beaucoup des figures de la chanson de rupture...

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :  

Jacques Brel, Les Bonbons 67, 1967

Bourvil, La Valise, 1967

Mano Negra, Pas assez de toi, 1990

Cali, Le Grand jour, 2003

Mademoiselle K, Crève, 2006

Stephan Eicher, Confettis, 2007

Eddy Mitchell, Il ne rentre pas ce soir, 1978

Julien Déniel, Papa reste là, 2009

Toubib, Casse-toi barre-toi tire-toi, 1980

Michel Delpech, Trente manières de quitter une fille, 1979

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Tout cet été, nous avons eu le plaisir d'une longue conversation musicale avec une immense artiste dans La Playlist de Françoise Hardy. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.