Ces chansons qui font l'actu, France info

Ces chansons qui font l'actu. Le théâtre, entre sortilèges et satire

Les artistes de la chanson aiment bien se moquer des pompes et des ors du théâtre, mais savent aussi en célébrer les sortilèges. Une mémoire utile en ces temps de fermeture pour le spectacle vivant. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
 Le comédien Gérard Philipe, dans le rôle de Rodrigue, interprète une scène du \"Cid\" lors d\'une répétition, le 19 juillet 1951 dans la Cour d\'Honneur du Palais des Papes en Avignon. 
Le comédien Gérard Philipe, dans le rôle de Rodrigue, interprète une scène du "Cid" lors d'une répétition, le 19 juillet 1951 dans la Cour d'Honneur du Palais des Papes en Avignon.  (STF / AFP)

Jean-Pierre Bourtayre a beaucoup composé de tubes et on oublie volontiers qu’il a un peu été chanteur, notamment avec un titre qui parle de l’émerveillement des spectateurs d’Avignon dont l’univers tout entier semble transformé par la seule magie du jeu de Gérard Philipe, dans la Cour d’honneur à une époque dont il ne reste pas beaucoup de témoins vivants.

Mais c’est le miracle d’Avignon tous les ans, et le miracle du théâtre, toujours – toujours, sauf maintenant. Vous le savez, les comédiens, les metteurs en scène, les professionnels du théâtre, et de tout le spectacle vivant sont mobilisés avec des occupations de lieux culturels – nous vous en avons abondamment parlé sur franceinfo. Et cette mobilisation est celle du désespoir de voir les rideaux toujours baissés.

Alors il y a des promesses, quand même : il devrait y avoir un festival d’Avignon cet été, et même un festival Off – l’un et l’autre se préparant avec des mesures sanitaires drastiques, parce que l’on a envie d’y retourner ; tiens, ne serait-ce que pour avoir le plaisir de retrouver les conversations entre spectateurs – on devrait pouvoir se parler avec le masque.  

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Jean-Pierre Bourtayre, Un prince en Avignon, 1970

Vincent Delerm, Le Monologue shakespearien, 2002

Henri Salvador, Athalie Rock, 1961

Boby Lapointe, L'Ami Zantrop, 1966

Henri Salvador, Cinna Rock, 1961

Hélène Delavault, Phèdre, 2003

Sheila, Arlequin, 1969

Chantal Goya, Molière, 1983

Vincent Delerm, Le Monologue shakespearien, 2002



Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

 Le comédien Gérard Philipe, dans le rôle de Rodrigue, interprète une scène du \"Cid\" lors d\'une répétition, le 19 juillet 1951 dans la Cour d\'Honneur du Palais des Papes en Avignon. 
Le comédien Gérard Philipe, dans le rôle de Rodrigue, interprète une scène du "Cid" lors d'une répétition, le 19 juillet 1951 dans la Cour d'Honneur du Palais des Papes en Avignon.  (STF / AFP)