Ces applis qui ont changé nos vies. BeReal, le premier réseau social "authentique" ?

Chaque jour cet été, franceinfo vous présente une application qui a changé vos vie ou vos habitudes. Aujourd'hui, un réseau social français, créé par deux anciens élèves de l'Ecole 42 : BeReal se veut plus spontané et authentique qu'Instagram, mais le pari n'est pas forcément tenu.
Article rédigé par Sarah Calamand
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Ces applis qui ont changé nos vies: BeReal (FRANCEINFO)

C'est un petit nouveau parmi les réseaux sociaux, puisque la première version de l'application date de 2020. Son nom résume plutôt bien le concept : "Be Real", "soyez réel" ou "authentique", en anglais. La promesse est de se différencier de la course aux likes ou à la plus belle photo sur Instagram

>> Retrouvez tous les épisodes de "Ces applis qui ont changé nos vies"

Une fois par jour, les utilisateurs reçoivent une notification, tous en même temps, qui leur indique qu'il est l'heure de prendre sa photo. Mais ce sont en fait deux photos qui sont prises en même temps, une avec la caméra avant du téléphone, l'autre avec la caméra arrière. Ce n'est qu'une fois que la photo sera prise et publié que l'utilisateur pourra voir celles de ses contacts. 

"Je ne sais pas vraiment pourquoi j'apprécie BeReal, hésite Julie, étudiante de 19 ans. Je pense que c'est le côté voyeur, le fait de voir ce que font les autres." "On n'y passe pas des heures, comme on pourrait se perdre sur Instagram ou sur Twitter, détaille Emma, 20 ans. "Généralement, j'y vais une fois par jour quand je poste mon BeReal, j'y reste 10 ou 15 minutes et... C'est tout !"

Des photos simples pour des gens proches

Le but est de garder un cercle d'amis restreint sur l'application, ceux à qui il est possible de montrer sa vie sans filtre. "J'ai environ 40 personnes dans mon cercle d'amis, explique Emma, mais ce sont des gens proches. Suivant les photos... Je n'aurais pas envie que tout le monde voit mes BeReal !"

"Be Real est beaucoup plus privé. Il n'y a pas la pression d'Instagram de publier quelque chose de beau."

Emma

à franceinfo

Cette promesse d'authenticité est-elle vraiment tenue ? En principe, les utilisateurs n'ont pas le choix : une fois la notification reçue, ils ont deux minutes pour prendre la photo. Mais la réalité est un peu différente. "Il y a des gens qui postent toujours à l'heure, observe Julie, d'autres attendent d'avoir quelque chose de bien à prendre en photo et ignorent volontairement l'heure du BeReal." Et Emma en sait quelque chose : "L'exemple typique, c'est quand je vais à un concert, je sais que je ferai mon BeReal pendant le concert."

Pour éviter de s'éloigner de son principe de base, BeReal propose depuis fin avril une nouvelle fonctionnalité : en prenant sa photo à l'heure, l'utilisateur gagnera le droit d'en poster deux autres dans la même journée. Une manière aussi de s'assurer que les internautes ne se lassent pas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.