Cet article date de plus de six ans.

"Quand on prend une bonne chanson en anglais, ça fait une bonne chanson en français"

écouter (10min)
Contrairement à une opinion communément répandue, adapter les succès anglo-saxons n'est pas une garantie de qualité. Il faut autre chose...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Après plusieurs adaptations précédentes de "Cry Me A River", c'est finalement Viktor Lazlo qui l'a emporté avec "Pleurer des rivières".)

 Il suffit de prendre une grande chanson anglo-saxonne et de la traduire pour faire un bon titre en français ? Un tube américain fera forcément un tube chez nous ? Eh bien ça sonne faux !

 

 

 

Dans cet épisode de Ça sonne faux, vous entendez des extraits de :

 

Julie London, Cry Me A River ,1955

Viktor Lazlo, Pleurer des rivières, 1985

Laura Mellec, Pleure ,1958

Christophe, Noir est ta couleur ,1983

Talking Heads, Psychokiller ,1977

Sheila, Psychodrame ,1980

The Kinks, Apeman ,1970

Serge Lama, Superman , 1971

The Kinks, Apeman ,1970

Serge Lama, Superman ,1971

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Toute l’année, nous nous promenons ensemble dans les liens que la chanson entretient avec l’actualité sur France Info, dans la chronique Ces chansons qui font l'actu. 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver près de deux cents chroniques de nos étés précédents sur France Info, sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Vous pouvez aussi retrouver sur le site de France Info les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été 2014 consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.