Ça sonne faux, France info

"Les chanteurs ne pensent qu’au pognon"

Les artistes ne sont pas uniquement intéressés par l’expression sophistiquée de leur sensibilité. Ils seraient également mus par des soucis matériels.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
("Le Chanteur" de Daniel Balavoine, une des quelques chansons qui parlent ouvertement d'argent et de rêves de gloire. Mais c'est au second degré, évidemment. ©)

Les chanteurs sont comme tout le monde et pensent surtout à gagner leur vie ? D’ailleurs, ne chantent-ils pas pour l’argent ? Eh bien ça sonne faux. 

 

 

Dans cet épisode de Ça sonne faux, vous entendez des extraits de :

 

Daniel Balavoine, Le Chanteur , 1978

Léo Ferré, La Vie d'artiste , 1950

La Position du Tireur couché, Acapulco , 2005

La Fouine, J'rap pour le fric, 2005

Le Bain Didonc, Achetez notre disque , 1965

Arnaud Fleurent-Didier, Mon disque dort, 2003

Thibaut Derien, Mon disque dort , 2010

Claude Nougaro, Mon disque d'été, 1977

François Béranger, Le disque dort , 1980

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Toute l’année, nous nous promenons ensemble dans les liens que la chanson entretient avec l’actualité sur France Info, dans la chronique Ces chansons qui font l'actu. 

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver près de deux cents chroniques de nos étés précédents sur France Info, sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Vous pouvez aussi retrouver sur le site de France Info les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été 2014 consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

 

 

("Le Chanteur" de Daniel Balavoine, une des quelques chansons qui parlent ouvertement d'argent et de rêves de gloire. Mais c'est au second degré, évidemment. ©)