Ça nous marque, France info

Ça nous marque. Mako, c'est une "Madeleine de Proust".

La directrice de la marque Mako Moulages, Agnès Beuchet, est l'invitée de "Ça nous marque". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Olivier de Lagarde
Olivier de Lagarde (RADIO FRANCE)

Après avoir disparu pendant plus de 20 ans, la marque Mako Moulages refait son apparition en 2014 grâce à Agnès Beuchet.  

Les origines de la marque

A la fin des années 60 en France, Roland Schwartz lance une gamme de loisirs créatifs autour de "Mako", dont les figurines de plâtre à mouler Mako Moulages. Dans un premier temps la marque connaît un grand succès avant d’être repris par plusieurs sociétés et de disparaître dans les années 90 : "Mako Moulages a été tué par la marque détentrice, effectivement cette société préférait communiquer sur sa marque propre et a laissé tomber petit à petit Mako Moulages."   

La nouvelle vie de Mako Moulages

Il y a 3 ans, en 2014, Agnes Beuchet qui cherche à entreprendre, décide de relancer Mako Moulages suite à une étude sur les marques mythiques de son enfance. Pour en respecter les valeurs et le patrimoine, elle décide d’allier l’intérêt créatif au Made in France. "Je suis partie pendant deux ans à la recherche des différents fournisseurs qui pouvaient me fournir le plâtre, les fameux moules en latex, les croisillons en plastique. Et donc j’ai reconstitué tout un écosystème de petits artisans en France" raconte Agnès Beuchet. 

Aujourd’hui, avec son potentiel nostalgique, Mako Moulages fonctionne notamment grâce à son aspect intergénérationnel et à l’émotionnel qui l’entoure "Les parents ont envie de faire découvrir Mako Moulages à leurs enfants et d’être dans un côté : "je vais t’apprendre un jeu, je vais te faire découvrir un jeu que j’ai connu enfant" ".

Olivier de Lagarde
Olivier de Lagarde (RADIO FRANCE)