Ça nous marque, France info

Ça nous marque. Le foie gras repart

Dominique Duprat raconte l'histoire de cette maison, devenue l'emblème de 8000 agriculteurs et qui emploie aujourd'hui 1800 salariés. Il revient aussi, sur la crise traversée par les éleveurs de canards.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un employé retire le foie de l\'animal.
Un employé retire le foie de l'animal. (DON EMMERT / AFP)

Le foie gras remonterait à l’Egypte Antique mais la marque Delpeyrat fut créée au cœur du Périgord, au XIXe siècle.

Une longue tradition

La marque nait en 1890 lorsque Pierre Delpeyrat, à Sarlat au cœur du Périgord, va trouver un moyen de conserver le foie gras. Qui dit conservation dit transport dit vente partout en France. et spécialisée dans la préparation de produits à base de viande de canard, de jambon, de saumon fumé et de caviar

 Deux « annus horibilis »

Le foie gras sort de deux années de crises majeures avec des épidémies de grippe aviaire qui ont frappé les élevages, deux années de suite : « Deux crises sanitaires de suite cela ne s’était jamais vu dans aucune filière agro-alimentaire en France"  raconte Dominique Duprat… "Et après 2 années où la production a été divisée par plus de deux, il a fallu reconstruire pour reconquérir les tables du monde entier ».

La filière n’a pas fini de remonter la pente, cette année la production tournera autour de 30 millions de canards contre 37 millions en 2015. 

Le roi des tables de fêtes   

"80% de nos foies gras sont consommés à Noël "explique Dominique Duprat. Et pour lui l’explication est simple : « Quand on interroge une consommatrice sur ces usages au moment de Noël, elle nous explique que sa principale préoccupation est que tout se passe bien à table " déclare  Dominique Duprat, "et pour que cela se passe bien à table il faut forcément qu’à un moment ou à un autre il y ait du foie gras".

Un employé retire le foie de l\'animal.
Un employé retire le foie de l'animal. (DON EMMERT / AFP)