Ça nous marque, France info

Ça nous marque. Charles Hurtebize, cofondateur du Vélo Mad in France : "Il y a eu un effet réforme des retraites sur les ventes de vélo"

C’est une très jeune entreprise, qui à moins de 3 ans d’existence mais qui connait une croissance spectaculaire. Il faut dire qu’elle est sur un secteur porteur le vélo à assistance électrique VAE. Ses entrepreneurs, Guillaume Adriansen et Charles Hurtebize sont tous deux normands, le siège social de la marque est à Rouen.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un cycliste circule en vélo électrique aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), le 26 mars 2016. 
Un cycliste circule en vélo électrique aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), le 26 mars 2016.  (MAXPPP)

En 2018, lors de leur première année d’existence, ils ont vendu 55 bicyclettes, en 2019, 350 et ils prévoient de tripler les livraisons en 2020. "Les gens se rendent compte que le vélo est devenu une réelle alternative à la voiture et beaucoup plus pratique", explique Charles Hurtebize. "Il y a les grèves en ce moment mais au-delà de ce phénomène conjoncturel il y a les embouteillages, les problèmes de stationnement et les amendes que l’on peut prendre… Aujourd’hui le vélo est le moyen le plus rapide pour se déplacer à Paris et du fait des grèves, nous avons déjà vendu une vingtaine de vélos depuis le début du mois alors que le mois de janvier est traditionnellement très calme pour notre secteur".  

Les Français se mettent de plus en plus au vélo à assistance électrique pas comme un loisir mais comme une alternative à la voiture. Aujourd’hui un quart des vélos vendus ont une assistance électrique en 2018 il s’en vendu 340 000 de ces VAE et on prévoit qu’en 2025, il s’en vendra un million par an.  

Mad in France… made in France… 

"Cela nous faisait sourire, on trouvait que le jeu de mots sonnait bien. Mais il est certains qu’il y a un retour d’affection pour la fabrication française. Mais davantage que l’assemblage, ce qui nous intéressait était la proximité. Nous pensons que cela n’a pas de sens de produire des vélos entièrement en Asie. Aujourd’hui le métier de cadreur de vélo n’existe presque plus en France, on éspère qu’il va revenir."

Le vélo Mad in France est conçu et assemblé en France à La Manufacture Française du Cycle, premier fabricant de cycle en France à Machecoul près de Nantes. "C’est là que nous l’avons dessiné. Bien sur les pièces viennent un peu de partout, d’Asie des Etats Unis d’Angleterre et de France mais tous les postes clés sont effectués en France". Afin de réduire les couts, Le Vélo Mad in France est vendu sans intermédiaire directement sur le site internet de la société.

Un cycliste circule en vélo électrique aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), le 26 mars 2016. 
Un cycliste circule en vélo électrique aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), le 26 mars 2016.  (MAXPPP)