Podcast
Pas de rentrée après la tempête, antisémitisme et musée du jeu vidéo : ça dit quoi ce 6 novembre ?

Ce lundi 6 novembre, plus d'une vingtaine de collèges et de lycées ne rouvrent pas pour la rentrée après des dégâts causés par la tempête Ciaran, plus de 1 000 actes antisémites recensés en moins d'un mois en France et un projet de musée du jeu vidéo reçoit le soutien d'Emmanuel Macron.
Article rédigé par Léo Tescher
Radio France
Publié
Le toit de l'école de la ville de Guissény (Finistère) a été arraché et les habitants nettoient ce qu'ils peuvent, le 4 novembre 2023. L'école restera fermée pour la rentrée scolaire de lundi. (VINCENT FEURAY / HANS LUCAS / AFP)

"Salut c'est Léo, ça dit quoi ?"

Ce lundi 6 novembre, c'est la rentrée ! Enfin... pas pour tout le monde puisque après le passage de la tempête Ciaran, plus d'une vingtaine de collèges et lycées de Bretagne et de la Manche ne peuvent pas rouvrir dans l'immédiat. "Ces établissements scolaires " ont" été touchés plus ou moins durement par la tempête Ciaran et ses dégâts ", explique l'académie de Rennes sur son site internet.

Près d'un mois après le début de la guerre entre Israël et le Hamas, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce que, sur cette même période, plus de 1 000 actes antisémites ont été recensés en France. Le premier secrétaire du Parti socialiste appelle "toutes les forces politiques", sauf le Rassemblement national, à un rassemblement contre l'antisémitisme prochainement.

Et puis, Emmanuel Macron apporte son "soutien" au projet d'ouverture en France du plus grand musée du jeu vidéo au monde, porté par le Youtubeur "Tev" qui a déjà collecté plus de 2,2 millions d'euros grâce à plus de 30 000 contributeurs à un financement en ligne.

"Ça dit quoi ?", un podcast à écouter du lundi au vendredi à partir de 7h sur franceinfo.fr, sur la nouvelle chaîne WhatsApp de franceinfo ou sur toutes les plateformes de podcast :

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.