C'était comment ?, France info

Personne seule recherche aide d'urgence

La 8ème édition du salon des services à la personne a démarré à Paris, porte de Versailles. Il dure trois jours. Un secteur qui emploie 2.800.000 salariés. C'est bon pour le commerce. Mais c'est aussi le salon de toutes les solitudes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Photo pretexte au Salon du service à la personne © Maxppp)

Des centaines de stands. Plus de 25.000 visiteurs attendus pour le grand rendez-vous de l'aide à la personne. Un salon censé être le lieu des rencontres, pour trouver la perle rare: nounous, aides pour handicapés ou personnes agées, aide pour le ménage etc...

En fait, les années passant, ce salon est plutôt celui de ceux qui montent leur entreprise dans ce secteur porteur.

Comme Jérome, la petite trentaine, qui un jour a sombré dans la depression, la maladie, la solitude.

Après des mois d'arrêts maladie et de mal-être, il monte son projet: aider les autres.

Après des mois de bataille administrative, il emploie à présent sept salariés à mi temps.

"J'étais broyé dans une grosse entreprise. J'ai craqué. Là, je bosse beaucoup. Mais je suis épanoui. Ma clientèle n'a pas de gros moyens du tout. je propose des services (ménage, repassage...) à bas prix ".

Jérome a échappé de justesse au trou noir. Il sait ce que c'est que cette solitude qui peut t'emporter vite. Il ne la souhaite à personne.

(Photo pretexte au Salon du service à la personne © Maxppp)