C'était comment ?, France info

Militants PS: Pas d'cadeaux pour Sarko!

Le retour médiatique de Nicolas Sarkozy, c'était hier soir, sur France 2. Une interview très suivie. Un mélange de mea culpa, de victimisation et de désir de rassembler. Son projet pour redresser l'UMP reste la grande inconnue. Ce qui a provoqué l'hilarité de militants socialistes durant 40 minutes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

Ils y vont du tac au tac. A chaque phrase prononcée par Nicolas Sarkozy, les militants socialistes que j'ai rencontré, font fuser leurs bons mots.

Déja, avant le début de l'interview...

Moi:

" C'était une bonne idée de lancer son retour sur Facebook ? "

Réponse d'un militant :

" Oui, c'est moderne, ça fait du buzz. De toute façon, twitter, c'était pas possible: seulement 140 caractères pour Sarkozy, c'est totalement injouable "

Ils lui font pas d'quartier. Allez...on se concentre.

Sarkozy :

"J'ai rencontré beaucoup de français "

Réaction des militants :

" Mais bien sûr!! rue de Mirosmenilo, et dans tes conférences à 100 000 balles ! "

Ouille...

" C'est dingue, il dit que JE...que ça...c'est une maladie chez lui, il peut pas s'empêcher ".

Sarkozy cite un proverbe :

"C'est nuuuuul. On dirait vraiment pas un ancien chef d'Etat. On l'a connu meilleur "

20h26 Nicolas Sarkozy :

"Je n'ai pas peur...Je n'aime pas l'injustice...qui me rendra mon honneur ? "

Une militante :

" On dirait un petit garçon "

Sarkozy :

" Dans quel pays vivons-nous ? "

Un militant :

" Ben, dans le tien! celui que tu nous as fabriqué ! "

(© Maxppp)