Cet article date de plus de cinq ans.

Dans la tête de Myriam (El Khomri)

écouter (8min)
Myriam El Khomri a présenté ses vœux à la presse, à la mi-journée. La ministre du Travail a passé en revue ses chantiers. Dont le Very Big Dossier: le CPA. L'enfer.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Myriam El Khomri lors de ses vœux à la presse. © Witt/SIPA)

Compliqué tout ça. Compliqué, comme l’est sans doute l’époque. Compliqué, comme l’est sans aucun doute le marché du travail, ou du non-travail. Compliqué, comme si on était tous à l’arrêt, à un rond point, avec des tas de routes à prendre, sans savoir laquelle emprunter.

"Nous allons créer des chantiers, mais aussi des inquiétudes", démarre d’emblée Myriam El Khomri, toute de bleu vêtue.

Dans la tête de Myriam

On est là depuis 10 minutes à peine, et nous voilà partis dans un labyrinthe. Je n’aimerais pas être dans le cerveau de la ministre du Travail. Ça doit être un de ces bazars, en ce moment...

"Je réfléchis à des mesures fortes, à davantage de souplesse, poursuit-elle, et, en même temps, sans que cela remette en cause les 35 heures..."  Ouille, ouille ouille ! Le casse tête.

"Il faut activer la culture du dialogue social, du compromis... mais promouvoir aussi les besoins des entreprises."  Aïe, aïe, aïe ! Une fois à babord, une fois à tribord.

J’ai le mal de mer

Quand surgit le premier gros mot : "numérique". La ministre, très en pointe sur les rapports, nous avoue en avoir reçu trois sur le sujet. Trois, sur la révolution numérique, précisément.

Pareil. Je me retrouve, une fois encore, à ce rond point, avec toutes ces routes à prendre, et je ne sais laquelle emprunter. "Dans le numérique, il y a le pire : le stress. Et le meilleur : plus de souplesse, et aller chercher ses enfants", lance Myriam El Khomri. Ah... un brin de réconfort.

Je m’apaise. Mais pas pour longtemps. Car le "big big dossier" débarque : "The" nouveau projet

The big dossier of Myriam

J’ose à peine prononcer son nom, tellement il est énorme, et monstrueux. C’est déjà presque un mythe. Une légende. Dans cette assemblée de journalistes spécialisés, tous le connaissent.

J’ai nommé: le compte personnel d’activité.

Ma voisine : "Ah ! il ne manquait plus que lui ! Le CPA !"

Moi : "Ce n’est pas très clair ce machin non ?"

Elle : "Ah ben, c’est simple, j’ai beau avoir tout lu, je ne capte pas encore ce que ça va être… Eux non plus, j’ai l’impression."

Damned.

Vite, un GPS!

Les créateurs de la Bête Immonde ne la connaissent pas. "On lance, jeudi, un grand débat participatif sur le sujet… Chacun pourra poser ses questions, apporter ses idées."  Dans ma tête, toute embrouillée, je me dis : tout le monde, mais vraiment tout le monde ? Ben oui… tout le monde… et ça va durer 2 mois !

Je me retrouve à ce rond point. A présent, je vois des dizaines de routes possibles. Ben oui... Si tout le monde y met son grain de sel, Ça va se compliquer encore.

Le journaliste, représentant de la presse économique, va m’achever. "C’est vrai, dit-il à la ministre Myriam El Khomri, on ne comprend pas grand-chose à ce compte personnel d’activité. Mais une chose est sûre : en 4 mois dans ce ministère, vous avez  réussi à mettre les journalistes qui n’y étaient pas encore aux heures supplémentaires."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'était comment ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.