C'était comment ?, France info

C'était comment ? "Marine Présidente !", crient des éleveurs au salon de l'Agriculture

Le Salon de l’Agriculture, lieu incontournable des candidats à l’élection présidentielle. Marine Le Pen y était mardi, sous les vivas d'agriculteurs mal en point. Nathalie Bourrus y était.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Nathalie BourrusfranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Marine Le Pen a visité le salon de l\'Agriculture mardi 28 février 
Marine Le Pen a visité le salon de l'Agriculture mardi 28 février  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

C’était…"Bonjour veau, vache, cochon, couvée."

Pour ceux qui l’aurait oublié : petit rappel enfantin, avec cette fable de Jean de la Fontaine. Perrette et le pot au lait. Mais là, on aurait dit que la petite jeune fille aux cheveux blonds, n’aurait pas fait tomber son pot.

Au contraire. Elle le tenait fièrement, sur sa tête. Marine Le Pen/ Perrette a donc déambulé lonnnngtemmmmps dans les allées du Salon de l’Agriculture, Porte de Versailles à Paris.

Sous les vivas de certains éleveurs.

"Marine présidente ! Marine présidente !", criaient quelques paysans en mal de réconfort.

"Je veux une photo, une belle photo", me dit une dame, pas agricultrice du tout, mais fan de la candidate du FN.

Moi : "Vous l’aimez bien, Marine Le Pen ?" Elle a le regard qui se met à briller. On y lit, presque, de l’envie.

"Elle est belle, Marine", lâche-t-elle. "Et puis, elle ne ment pas marine, elle dit la vérité aux gens, elle veut les aider."  Pendant ce temps, Marine Le Pen leur parle, aux gens. Aux gens de la terre. Qui ont les mains dans le foin. Et le cœur souvent arraché.

"Franciser" les aides 

Entre trois vaches et quatre cochons, perdue dans une nuée folle de journalistes, la candidate FN parle de "franciser les aides. De ne plus "les financer à l’hectare".

Marine/Perrette, et son petit pot au lait, se ballade. Elle ne moissonne plus, elle récolte ce qu’elle a semé ces dernières années. La dame qui veut une belle photo, a du mal à se frayer un chemin. 

Elle cavale derrière Marine Le Pen, cernée par un service de sécurité musclé, et qui fait barrage. C’est la pause. Marine va déjeuner. Les journalistes reprennent leur souffle.

"Alors cette photo, vous l’avez prise ?"

Toujours la même dame : "Oui, mais elle est nulle… je vais attendre qu’elle finisse son déjeuner." 

Fine, la vache star de la journée 

Je m’en vais voir l’autre star de la journée : LA vache du salon. Elle a 6 ans, tout le monde la photographie, sous toutes les coutures. Des enfants crient autour d’elle. Elle s’appelle Fine. Ses petites sœurs se prénomment Impatiente, Inattendue. Ah là, il y a concurrence entre : Perrette et son pot au lait qui caracole en tête des paysans… et cette vache racée, presque sacrée, adoubée dans ce salon.

"Elle est bretonne, m’explique un éleveur. "Sa particularité, c’est qu’elle revient de loin, elle avait quasiment disparu…et surtout surtout, elle a de l’avenir", termine le jeune homme.

Marine Le Pen a visité le salon de l\'Agriculture mardi 28 février 
Marine Le Pen a visité le salon de l'Agriculture mardi 28 février  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)