Présidentielle 2022 : faut-il avoir peur des "spin doctors" ?

écouter

Ces conseillers en communication de l’ombre ont depuis longtemps un rôle très spécial auprès des politiques, et nourrissent parfois des fantasmes. Leur but : convaincre l’opinion publique. Sommes-nous tous manipulés par les "spin doctors" ?

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron au téléphone pendant le sommet de l'Union européenne à Bruxelles en juillet 2020. (JOHN THYS / POOL)

Gourou, mentor, théoricien, propagandistes, qui sont les spin doctors de 2022 ? Derrière chaque politique se cache un spin doctor, un terme anglo-saxon qui désigne le conseiller ou la conseillère que le politique va embaucher pour construire sa stratégie de communication. Il va s’occuper de son image, de son personnage, de ses mots, de sa réputation… avec un objectif simple : convaincre l’opinion publique et en période électorale, obtenir le plus de votes possible.

Faut-il avoir peur des "spins doctors" ? Quelles sont leurs méthodes ? Est-ce une manipulation ou est-ce que cela sert l’intérêt général ? Et qui sont ceux qui oeuvrent pour les candidats à la présidentielle de 2022 ? Pour en parler, Laetitia Krupa et Gaspard Gantzer reçoivent dans ce nouvel épisode David Colon, auteur des Maitres de la manipulation aux éditions Tallandier. 

Retour aussi sur de grands "spin doctors" français : Stéphane Fouks, ou le conseiller crucial de François Mitterrand Jacques Pilhan. Nous regarderons aussi à létranger, du côté des Etats-Unis où la politique est le royaume incontesté de ces conseillers de l'ombre, et en Italie où les populistes du Mouvement 5 étoiles et de l’extrême droite ont conquis le pouvoir grâce à l’aide des "spin doctors" et des ingénieurs en datas numériques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.