Présidentielle 2022 : à quoi va ressembler la première semaine du second mandat d'Emmanuel Macron

écouter (25min)

Avec quelle communication le président réélu va-t-il cette fois exercer son pouvoir ? Le chef de l'Etat sera investi dans les prochains jours, et sa communication ne sera pas là même qu'il y a cinq ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Macron après sa réélection en tant que président de la République, au Champ de Mars à Paris, le 24 avril 2022. (THOMAS COEX / AFP)

Avec 17 points d'avance sur la candidate du Rassemblement national, Emmanuel Macron a été réélu pour cinq ans, dimanche 24 avril. Pour ce second mandat, quel style imposer, quelles premières images envoyer, quels signaux, quels symboles ? Si le président réélu a pris soin de ne pas répéter l'erreur du premier tour fêté à la Rotonde en 2017, il a aussi veillé à "normaliser" le sacre de sa victoire, cinq ans plus tard. La marche jupitérienne au Louvre a fait place à un discours minimaliste, Et la première image de son second mandat sera son arrivée au champ de mars accompagné de sa femme et d'une dizaine d'enfants. Mais avec quelle communication le président réélu va-t-il cette fois exercer son pouvoir ?

>> Présidentielle 2022 : investiture d'Emmanuel Macron, nouveau gouvernement, législatives... Les étapes à venir

Dans ce nouvel épisode, Laetitia Krupa et Gaspard Gantzer reçoivent Franck Louvrier, maire Les Républicains (LR) de la Baule et ex-directeur de communication de Nicolas Sarkozy à l'Elysée entre 2007 et 2012. Selon lui, cette première semaine d'un nouveau président est cruciale "parce que bien évidemment, le président de la République est deux fois plus regardé que d'habitude." Il précise que c'est la première fois, hors cohabitation, qu'un président est réélu.

"Il n'y a pas cette zone de protection du nouvel élu, tout est beau et tout est neuf. Pour lui, ces premiers jours sont encore plus délicats vis-à-vis de la population française."

Gaspard Gantzer

à franceinfo

Dans son discours de victoire dimanche, "la tonalité était beaucoup plus modeste et moins grandiloquente qu'il y a cinq ans", estime Gaspard Gantzer. "On sent quand même que le président de la République semble avoir compris le message des électeurs qui l'ont certes réélu mais dans un contexte très particulier marqué par les crises et par un second tour face à Marine Le Pen (...) Il a parlé d'une volonté de réconcilier et d'apaiser les Français." Dans le passé, François Mitterrand et Jacques Chirac, tous deux réélus, ont eux aussi adopté la posture du rassembleur qui fait profil bas.

L'info en plus de Gaspard Gantzer porte sur le mercato des communicants. Clément Léonarduzzi, le directeur de la stratégie et de la communication d’Emmanuel Macron restera-t-il à l'Elysée ? Chez les autres candidats, Olivier Ubéda, conseiller en communication d'Éric Zemmour, a annoncé qu'il allait reprendre ses activités de conseil pour les élections législatives.

Retrouvez "C'est tout com'" également sur l'application Radio France, et d'autres applications de podcast comme Spotify, Deezer ou Apple podcasts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.