Le manteau, un poids-lourd dans la très polluante famille du textile

écouter

Le manteau est gourmand en eau, en produits chimiques et en pétrole. Sa production a doublé depuis les années 2000.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le manteau fait partie de la famille très polluante du textile. (MAISANT LUDOVIC / HEMIS.FR / HEMIS.FR)

Un manteau d'1,5 kilo émet presque autant de CO² qu'une voiture qui roulerait sur plus de 450 km. Il fait partie de l'une des industries les plus polluantes de la planète, le textile. Une production qui consomme de grosses quantités de charbon, des fibres qui se recyclent mal, des parcours de transports très longs et nombreux... Bref, le manteau, produit de grande consommation, n'est pas vertueux pour la planète.

Le statut du vêtement, aujourd'hui tombé dans la consommation de masse, n'arrange rien. Pour augmenter le profit, les marques françaises ont exporté, sous-traité la production. Un ordre établi lentement remis en question, notamment en raison des conditions de travail des ouvriers, mais aussi à cause du degré de pollution énorme de l'industrie du textile dans sa globalité. 

Dans cet épisode de "C'est notre empreinte", Étienne Monin part à la rencontre de nouveaux acteurs, soucieux de produire des manteaux respectueux de l'environnement, en France. Un combat contre la "fast fashion". Mais la filière tricolore a un prix, et le circuit court risque de devenir un luxe. La première réponse est d'adopter de nouveaux gestes de consommation. 

"C'est notre empreinte" est un podcast original de franceinfo, lancé à l'occasion de la COP26. Retrouvez d'autres épisodes sur l'application Radio France et nos plateformes de podcasts partenaires.

Producteur : Étienne Monin

Rédactrice en chef : Marina Cabiten

Réalisateur : Alexandre Manzanares

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.