Cet article date de plus de quatre ans.

C'est mon week-end. Vilnius, en Lituanie, et son quartier artistique d'Uzupis

écouter (3min)

Nous vous proposons un week-end dans les pays Baltes, en Lituanie. Une visite de sa capitale, Vilnius.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une rue de Vilnius. (www.vilnius-tourism.lt)

Comptez 2h40 de vol et 149 euros l'aller-retour depuis Paris pour rejoindre Vilnius. Première surprise, on débarque dans un aéroport qui ressemble à une petite gare. Mais qu’on ne s’y trompe pas, Vilnius est une ville en plein développement. C’est ce que nous avons constaté en visitant le quartier artistique d’Uzupis qui est jumelé au quartier parisien de Montmartre. La rivière Vilnia sépare ce lieu effervescent du reste de Vilnius. Etonnant, en 1997, les quelque 7 000 habitants réunis autour d’une communauté d’artistes ont autoproclamé l’indépendance d’Uzupis par rapport à la Lituanie. Même s’il reste pas mal de bâtiments délabrés, ce quartier très cosmopolite, jadis malfamé, s’embourgeoise.

Un chef cuisinier français à Vilnius 

Marc d’Erceville 34 ans vit à Vilnius depuis cinq ans, il a monté le restaurant éphémère en plein air Open Kitchen. Car les pays Baltes commencent seulement à découvrir la street food et ça évolue aussi dans d'autres secteurs. Marc d’Erceville : "Les restaurants se développent tout comme la culture, les pistes cyclables, les énergies vertes... C’est une ville désormais assez riche qui accueille beaucoup d’entreprises étrangères et Vilnius est aussi en construction." Depuis le départ des Soviétiques en 1990, la capitale se réinvente. A Vilnius où les loyers augmentent, on croise beaucoup de jeunes familles.

Du ski en hiver

En Lituanie on compte beaucoup de forêts. Marc d’Erceville : "C’est génial, l'hiver à Vilnius, on peut faire du ski ou du snowboard juste à côté, en plein air, à dix minutes du centre. Et on peut aussi faire du wakeboard dans des centres aquatiques. En trois ans il y a une trentaine de parcs qui se sont lancés en Lituanie." Là encore, ça bouge à Vilnius !

Le quartier juif de Vilnius

Imaginez des saules pleureurs, des maisons à deux étages, des terrasses de cafés, un vrai petit village. Beaucoup de commerçants juifs se sont installés ici à partir du XIVe siècle. La guide Lina Akstinaité : "A Vilnius on a eu 100 synagogues, cela veut dire que la communauté était très grande. Et elle a été anéantie à presque 95% pendant la Deuxième Guerre mondiale. Aujourd’hui environ 5 000 juifs vivent en Lituanie." Pas loin, quand on flâne rue Literatų (la rue des gens de lettres), on pense à Romain Gary, né à Vilnius en 1914. Sur un mur, des plaques rendent hommage à d’autres grands écrivains dont Simone de Beauvoir.

Tout près, dans le centre historique, se trouve l’église orthodoxe du Saint-Esprit 
C’est le seul temple orthodoxe de Lituanie qui possède une architecture baroque. Pas loin, nous avons croisé des jeunes mariés. Ils ont dû boire de la vodka à base d’ambre. Pour avoir la pêche, certains Lituaniens en prennent chaque soir une cuiller avec du thé : "Et vous aurez l’énergie de 50 millions d’années !"  dit une invitée au mariage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.