C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. On s'évade dans la nature pour une micro-aventure

Chercher l’aventure près de chez soi à pied, à vélo, en canoë, c’est le principe de la micro-aventure qui connaît un succès grandissant auprès des citadins depuis la crise sanitaire.   

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La micro-aventure s’adresse à tous ceux qui sont en mal de grand air et d’activités car on voyage hors des sentiers battus sur de courtes périodes : un week-end ou même le temps d’une soirée.   
La micro-aventure s’adresse à tous ceux qui sont en mal de grand air et d’activités car on voyage hors des sentiers battus sur de courtes périodes : un week-end ou même le temps d’une soirée.    (ALEXIS COSENTINO / HELLOWAYS)

La micro-aventure est une réponse aux préoccupations de voyageurs en quête de sens, de nature et attentifs à l'écologie. Son principe : on joue les explorateurs dans la nature, le plus souvent près de chez soi ou sur un site en France, facilement accessible en transport en commun.

Spécialiste de la randonnée, le média d’inspiration Helloways mise sur l’hyper local. "On peut vous envoyer dans une rivière classée Natura 2000 où on voit des poissons dans des rapides en île de France." Pour Clément Lhommeau, codirigeant - avec Nicolas Chevolot - d’Helloways, ce qui définit la micro-aventure, c’est d’abord l’état d’esprit.

"Cette aventure peut avoir plein de formes différentes, cela peut être passer une nuit en bivouac au milieu de la forêt, ça peut être partir en canoë traverser une rivière et de s’arrêter au milieu pour faire une partie de pêche. C’est simplement essayer de sortir de sa zone de confort à travers plein d’activités différentes mais qui ne sont pas forcément chères et loin."

La micro-aventure : accessible à tous et de plus en plus prisée

La micro-aventure connaît un beau succès auprès des 25-45 ans urbains qui veulent se reconnecter à la nature avec des activités à pratiquer sans esprit de compétition. "La micro-aventure c’est tout le contraire de la performance, poursuit Clément Lhommeau. C'est parce que ce sont des activités qui proposent de ralentir, d’écouter ce qui se passe autour de soi, d’écouter les autres et de parler par exemple avec la personne qui marche à nos côtés. On peut prendre le temps de découvrir, de regarder la nature, la faune, la flore, mais aussi le patrimoine autour de chez soi."

Parmi les micro-aventures originales : la Grande traversée à pied et en canoë de l’Epte, cette rivière de 113 km s’écoule de Forges-les-Eaux (Seine-Maritime) jusqu’à Giverny (Eure) pour se jeter dans la Seine. L’aventure commence en gare de Gisors que l’on rejoint depuis Paris en Transilien (Ligne J). Lors des deux jours, on traverse forêts, bocages et le Parc Naturel Régional du Vexin avec ses déserts vallonnés, bref à des années-lumière de la ville.   

Traversée de l\'Epte en canoé pour vivre une micro-aventure.
Traversée de l'Epte en canoé pour vivre une micro-aventure. (ADRIEN PLAUD / HELLOWAYS)

Depuis Paris, vous pouvez aussi vous échapper à vélo en partant du canal de l’Ourcq en suivant un itinéraire balisé jusqu’à la commune de Meaux, en Seine-et-Marne. Il faut avaler 50 km avant de vous payer une bonne tranche du fameux Brie de Meaux.

Beaucoup d’idées de sorties sont "crowdsourcées"

Elles viennent des communautés développées par les agences via leurs réseaux sociaux, qui organisent et échangent leurs coins secrets et bons plans d’évasion nature autour des principales grandes villes de France.

L’agence Chilowé réunit 200 000 membres. Àpartir du 1er avril, elle propose de partir avec un guide local hors des sentiers battus. Son co-fondateur, Thibaut Labey souligne qu' "il y a d’autres 4 000 mètres que le Mont Blanc, d’autres gorges à découvrir que celles de l’Ardèche, il y a d’autres super GR20 à faire, en dehors de la Corse, donc notre objectif c’est d’orienter notre communauté vers des endroits et des expériences moins populaires et des endroits un peu plus déserts."

Belle-Ile est la plus grande île bretonne. Et elle porte bien son nom avec ses 58 plages et criques baignées par une eau émeraude, ses falaises de schiste noir et les tempêtes qui viennent mettre tout ça en musique !
Belle-Ile est la plus grande île bretonne. Et elle porte bien son nom avec ses 58 plages et criques baignées par une eau émeraude, ses falaises de schiste noir et les tempêtes qui viennent mettre tout ça en musique ! (CHILOWE)

Chilowé propose de faire le tour de Belle-Île-en-Mer à pied pendant 4 jours. Avec sa côte sauvage battue par l’océan et sa fameuse pointe des Poulains, les paysages naturels sont grandioses.

Toutes ces plateformes en ligne reposent sur un modèle "freemium", certains parcours sans accompagnateur sont accessibles gratuitement, pour les micro-aventures payantes comptez à partir de 9,90 euros deux randonnées libres chez Helloways, et ça peut grimper jusqu’à 620 euros trois jours pour découvrir à la voile les calanques de Marseille avec un professionnel chez Chilowé.

L’aventure est au bout du chemin.  

EN PRATIQUE

Libre Paris Chilowé : ce guide rassemble 134 micro-aventures à vivre autour de Paris (les meilleurs spots pour grimper, surfer, pêcher, randonner...).

Le livre-guide 2 jours pour vivre (editions Gallimard Voyage) d’Amélie Deloffre : l’auteure y propose un trip en van dans le Pays basque ou encore le tour du Mont Pilat à mobylette sur les contreforts du Massif central.

Les éditions Vagnon lancent une nouvelle collection de guides pratiques pour tout savoir sur la micro-aventure en forêt, en montagne ou lors d’un week-end pêche.

Le magazine en ligne d'Helloways : En nature Simone.

La micro-aventure s’adresse à tous ceux qui sont en mal de grand air et d’activités car on voyage hors des sentiers battus sur de courtes périodes : un week-end ou même le temps d’une soirée.   
La micro-aventure s’adresse à tous ceux qui sont en mal de grand air et d’activités car on voyage hors des sentiers battus sur de courtes périodes : un week-end ou même le temps d’une soirée.    (ALEXIS COSENTINO / HELLOWAYS)