C'est mon week-end, France info

C'est mon week-end. Flânerie rue Daguerre, à Paris, avec la cheffe de cuisine Angèle Ferreux-Maeght

Cap sur le 14e arrondissement de la capitale, nous partons flâner dans la très commerçante rue Daguerre, qui relie l’avenue du Général-Leclerc à l’avenue du Maine. Son nom rend hommage à Louis Daguerre, inventeur au XIXe siècle de l’ancêtre de l’appareil photo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Angèle Ferreux-Maeght, naturopathe de formation, cheffe de cuisine spécialisée dans le bio sans gluten, adore butiner dans son quartier natal. 
Angèle Ferreux-Maeght, naturopathe de formation, cheffe de cuisine spécialisée dans le bio sans gluten, adore butiner dans son quartier natal.  (EMILIE GUELPA)

C'est une figure du quartier, qui nous guide dans notre flânerie parisienne rue Daguerre : la fondatrice des comptoirs de vente de plats à emporter "La Guinguette d’Angèle", la cheffe de cuisine, Angèle Ferreux-Maeght.

Et notre flânerie commence dans le tronçon piétonnier de la rue Daguerre, au numéro 5. "Bienvenue chez Vacroux, la plus ancienne fromagerie de la rue Daguerre... C’est un magasin mythique, je me demande même si la rue Daguerre ne s’est pas faite autour" !

Angèle Ferreux-Maeght connaît tous les commerçants. Naturopathe de formation, la cheffe de cuisine de 32 ans, spécialisée dans le bio sans gluten, adore butiner dans son quartier natal à l’esprit de village. "Je vous présente Pauline et Sylvain Vacroux, on s'est connus à l'école du quartier." "Notre spécialité, c’est le fromage de vache graine de moutarde poivre, poivron, échalote", sourit Pauline.

Située en face de la cave à vin Peret, cette enseigne rayonne depuis 70 ans. Fondée par Victor Vacroux, commerçant d’origine russe, elle est aujourd’hui tenue par son petit-fils Sylvain. Parmi les autres spécialités, le fromage ,de vache Sainte-Suzanne, serti de raisins de Corinthe brun et blond. On craque aussi pour la déco années 70 avec des vaches décoratives ultra kitch !  

Smoothie bleu, l\'une des spécialités d\'Angèle Ferreux-Maeght auteure des livres \"Délicieusement green\" et de \"Ma cuisine naturelle pour bébé\" publiés aux éditions Marabout.
Smoothie bleu, l'une des spécialités d'Angèle Ferreux-Maeght auteure des livres "Délicieusement green" et de "Ma cuisine naturelle pour bébé" publiés aux éditions Marabout. (EMILIE GUELPA)

Et quand il lui manque une botte de carottes, Angèle file dans la boutique, "Au bout du champ", où les fruits et légumes "vendus au prix juste", sont cueillis le matin même, chez des producteurs franciliens, comme le confie l’un des vendeurs, Yann Roussel.

"On les met en vente à partir de midi, ils sont issus de l’agriculture raisonnée et paysanne." "Ce ne sont pas des légumes qui sont formatés, ils sont de saison, et vraiment bons, car ils n'ont pas été transportés dans des camions réfrigérés," commente la cheffe de cuisine.

La cheffe de cuisine Angèle Ferreux-Maeght est une figure du quartier de la rue Daguerre (Paris 14ème), où elle est née et continue de vivre en famille.
La cheffe de cuisine Angèle Ferreux-Maeght est une figure du quartier de la rue Daguerre (Paris 14ème), où elle est née et continue de vivre en famille. (EMILIE GUELPA)

En 1967, Jimi Hendrix a déambulé dans l’ancien marché couvert. Tout un symbole pour ce micro quartier qui, à l’image de son voisin Montparnasse, attire les artistes depuis belle lurette. Le sculpteur César était installé tout près, Villa Adrienne.  

Pour sa nourriture spirituelle, Angèle s’abreuve tout près au 14 rue Boulard, à "La Petite lumière", qui propose une riche sélection de livres d’art, de cinéma, de musique. Dans cette librairie, on feuillette les écrits sur les légendes du quartier : Artaud, Calder, Picasso… Ils sont l’œuvre d’Olivier Renault, son directeur.

"Le 14e arrondissement est peuplé de joyeux fantômes !" s’amuse-t-il en imitant Audiard qui y a vécu. Et d'ajouter que "depuis le premier confinement, on a un retour des jeunes lecteurs qui reviennent, et qui nous disent combien c’est chouette de lire et d’aller dans une librairie indépendante essayer de découvrir autre chose, découvrir ce que l’on n’attend pas. Donc nous libraires, on fait un métier de transmissions de désirs, donc je trouve que c’est bien."

Pour la déco, Angèle aime chiner chez "Les petites autruches", tenue par Christine Feintuche, rue Boulard. Ouverte il y a six ans, cette coquette boutique abrite pêle-mêle les horizons de villes en laiton (Paris, Londres…) ultra design, créés par l’ébéniste Antoine Daniel, et les craquants doudous en crochet d’Anne-Claire Petit.

En sortant, rue Charles d’Ivry, une fresque dévoile un portrait coloré d’Agnès Varda, qui vivait 88, rue Daguerre. "La cinéaste venait souvent caresser les petits chatons dans ma cour, pas loin de chez elle", conclut Angèle.

La maison où vivait la réalisatrice Agnès Varda, rue Daguerre, dans le 14e arrondissement de Paris. 
La maison où vivait la réalisatrice Agnès Varda, rue Daguerre, dans le 14e arrondissement de Paris.  (MATTHIEU MONDOLONI / RADIO FRANCE)

EN PRATIQUE

La Guinguette d’Angèle:

  34, rue Coquillière, Paris 1er

  7, rue Cadet, Paris 9è.

- Fromagerie Vacroux, 5 rue Daguerre, Paris 14e (01 43 22 09 04)

- Au bout du champ, 28 rue Daguerre, Paris 14e 

La Petite Lumière, 14 rue Boulard, Paris 14e (01 43 22 32 42)

Les petites autruches, 33 rue Boulard, Paris 14e (01 45 43 74 62)

Angèle Ferreux-Maeght, naturopathe de formation, cheffe de cuisine spécialisée dans le bio sans gluten, adore butiner dans son quartier natal. 
Angèle Ferreux-Maeght, naturopathe de formation, cheffe de cuisine spécialisée dans le bio sans gluten, adore butiner dans son quartier natal.  (EMILIE GUELPA)