C'est mon week-end. En avant la musique au MuPop de Montluçon !

écouter (3min)

Cap sur le département de l'Allier pour explorer le fabuleux musée des musiques populaires qui abrite la plus grande collection d'instruments de France. Entre rock, jazz, disco, musette, pop music toutes les générations -ou presque- s'y retrouvent.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le MuPop, musées des musiques populaires se trouve dans le centre médiéval de Montluçon, dans l'Allier. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

On accède au MuPop, le Musée des Musiques Populaires par la place Michel Polnareff. Son toit moderne coiffé d’une coque-polygone détonne au cœur du centre médiéval de Montluçon. Aménagé dans deux anciens hôtels particuliers - Méchain et Charnisay - ce lieu abrite quelque 3 500 instruments de musique.

La vielle à roue, instrument du XIIe siècle, utilisé par les mendiants mais aussi dans les cours aristocratiques, possède une caisse sonore à la forme d’un luth, et c’est une roue actionnée au moyen d'une manivelle qui fait vibrer ses cordes. Remise au goût du jour, la vielle à roue fait aujourd’hui fureur dans le free-jazz ! "

Et là on voit certains spécimens assez exceptionnels de vielles électriques, explique Amandine Delbarre à la médiation du MuPop. Et puis on a la possibilité d’essayer la vielle. On a aussi un tambour du Béarn à cordes frappées et des instruments rustiques comme ce hautbois en écorce."

Quand nous vient l’envie de battre le pavé en écoutant les fanfares qui, à l’origine, célèbrent la patrie, une salle du Mupop leur est consacrée. On découvre les différentes familles d’instruments sur les vidéos avec les cuivres et les percussions qui sont mises en lumière. L’occasion d’apprendre que c’est un certain Adolphe Sax qui a inventé le saxophone en 1846 !

Les fanfares sont composées d'instruments à vent (cornet à piston, trompette, bugle, saxhorn, saxophone, trombone à pistons, trombone à coulisse...) et de percussions (cymbales, tambour, caisse claire, grosse caisse).

Et sous nos yeux la projection d’un film qui montre un bal. Et nous voilà transportés dans un bal d’après-guerre sur un parquet itinérant. Cette structure démontable, utilisée pour les noces et banquets, était transportée en carriole jusqu’en 1968 ! On y danse valses musette, bourrées, polkas et mazurkas. De quoi faire sourire l’orgue de barbarie…

Une superbe collection de guitare est exposée au MuPop, à Montluçon. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Et voilà l’accordéon surnommé la “boîte-à-frissons” détrôné par la guitare électrique et le son du rock’n’roll qui déferle en France, c’est le début des sixties et des "Yéyés". Johnny, Sylvie and co squattent les écrans des scopitones avant l’arrivée des clips.

Puis virage électrique entre distorsion et pédale wah-wah : ça paillette à mort dans le décor de la salle du Golf-Drouot, la première discothèque rock de Paris ! A l’époque, du tout formica et alu chromé, le lit d’angle cosy-corner décoré de posters SLC (Salut Les Copains) est le must des ados des années 60.

On voyage entre affiches, partitions, vinyles. La pochette de disque devient un support d’expression artistique. Sous nos yeux, une fresque de 119 pochettes de 33 tours : un monde créatif foisonnant, avec en tête d’affiche le groupe rock progressif français Magma et son univers psychédélique… "Cette image de la pochette de Magma avec cette immense griffe qui est très inquiétante, on est presque dans l’expressionnisme abstrait qui vient mettre la main sur un univers chaotique."

Les murs du son exposés nous transportent à Woodstock. Puis on est totalement scotchés par le studio de répétition d’un groupe français alternatif des années 80 (Crocodyl Lindebeull) resté dans son jus. Mégots, canettes et câbles s’entremêlent joyeusement : c’est l’époque "Do it yourself punk".  

Au Mupop, on s’essaye à la batterie, on explore le mécanisme du soufflet d’accordéon ou du pincement d’une corde de guitare… Et sous nos yeux, des guitares insolites : guitares-harpes et guitares hawaïennes qui se jouent en étant couché ou sur une table. Un violon-trompette attire aussi l'attention.

Du XVIIIe siècle aux années 1990, l’histoire de notre société résonne magnifiquement bien au MuPop de Montluçon.   

EN PRATIQUE

MuPop: 3, rue Notre Dame à Montluçon, dans l’Allier (03).

Tél :  04 70 02 19 62

À 10 minutes à pied de la gare de Montluçon.

Horaires d’hiver : Du mardi au dimanche 10h –17h du 1erseptembre au 31 mars (fermeture exceptionnelle les 24 et 31 décembre à 16h). Plein tarif : 7,50 € Seniors (plus de 60 ans) : 5 € Enfant de 7 à 12 ans : 2€Jeune de 13 à 18 ans : 4 €

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'est mon week-end

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.