Balade à vélo à Saint-Denis d'Oléron

écouter (2min)

Profiter de la douceur de l’île d’Oléron pendant l’arrière-saison, et s’y balader à vélo, c’est un régal. Anne-Laure Guerrand y vit une partie de l’année. Elle nous guide dans le nord de l’île. Pour cette deuxième étape, cap sur Saint-Denis d'Oléron.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le port de plaisance de Saint-Denis d'Oléron (FRANCE BLEU)

Le nez au vent, on profite des parfums d'embrun mêlés à ceux des plantes environnantes. Comptez environ dix minutes à vélo depuis le petit hameau de la Gautrie (près du phare de Chassiron) pour rejoindre Saint-Denis d'Oléron dont le marché est ouvert toute l'année.

Entre le village de la Gautrie et Saint-Denis d'Oléron, on se balade à vélo dans la campagne oléronaise. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Saint-Denis d'Oléron est la commune la plus septentrionale de l'île. A côté de son port de plaisance, on accède à la plage de La Boirie, bordée de cabines multicolores. La plage offre une vue panoramique sur le pays rochelais juste en face. Tout près, se trouve une belle brochette de restaurants dont certains restent ouverts à l'année. Idéal pour boire un verre en terrasse dans la lumière mordorée automnale.

Anne-Laure Guerrand vit une partie de l'année dans un village proche de Saint-Denis d'Oléron (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Saint-Denis d'Oléron possède le plus grand port de plaisance de l'île d'Oléron avec plus de 750 emplacements. Sur place, on peut participer à une croisière pour se rendre au Fort-Boyard, à l’île d’Aix ou à La Rochelle. On peut prendre également part à une partie de pêche en mer.

La plage des Huttes est l'une des plus belles de l'île d'Oléron. (MARENNES OLERON TOURISME)

Avec son sable blanc qui s'étale sur plus de 5 km, la plage des Huttes est l'une des plus courues du nord de l'île. On y vient pour pratiquer : surf, kite-surf, wind-surf, body-board...

OFFICE DE TOURISME DE L'ILE D'OLERON

Les habitants de Saint-Denis d'Oléron partagent leurs graines de plantes pour les autres Oléronais. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.