Cet article date de plus de cinq ans.

Bilbao : réveillon et bars à pintxos

écouter (5min)
C'est mon week-end, chaque jeudi sur France Info, des idées d'évasion et de courts séjours, avec Emmanuel Langlois. Aujourd'hui, 31 décembre, soirée de réveillon, cap sur Bilbao.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Sur les hauteurs de Bilbao © Emmanuel Langlois)

Bilbao, la grande ville du nord du Pays basque espagnol, à une heure et demie de la frontière française. Ne vous fiez pas aux quelques usines à l'entrée, Bilbao est une ville moderne et verte, avec ses parcs et ses pistes cyclables. Il faut se promener le soir sur les larges trottoirs aménagés autour du Nervión, le cours d'eau, pour sentir l'âme de Bilbao.

Une sorte de vaisseau amiral recouvert de milliers de plaques de titane : le musée Guggenheim est le chef d’œuvre de l'architecte Franck Gehry. Depuis son ouverture en 1997, c'est le symbole de Bilbao. Aussi étonnant à l'extérieur qu'à l'intérieur, où on retrouve les pièces maîtresses des artistes les plus importants de ces quarante dernières années, du Pop Art par exemple. Et devant le musée, le fox-terrier Puppy, qui monte la garde depuis l'ouverture, recouvert de 65.000 fleurs changée deux fois par an, devenu la mascotte de Bilbao.

Grimper, en famille, à bord du funiculaire d'Artxanda, 100 ans cette année, pour moins d'un euro la montée. Trois cent mètres plus haut, on arrive sur une esplanade d'où l'on domine toute la ville, avec vue sur les montagnes. Quelques restaurants. On peut redescendre à pied par un sentier en balcon, avec des tables et des bancs pour une halte pique-nique. On arrive au centre-ville par un dédale de petites ruelles charmantes.

 (Le funiculaire d'Artxanda, 100 ans en 2015 ! © Emmanuel Langlois)

Oubliez les restaurants traditionnels. A Bilbao, et ce soir plus que jamais, la tradition, c'est la tournée des bars à pintxos, ou tapas : des amuse-gueules parfois très élaborés à base de calamars frits, de poivrons, de jambon ibérique, champignon, omelette ou autres spécialités basques. Deux conseils: cibler un quartier, comme le Casco Viejo, près de la Plaza Nueva, dans le centre, et commander maximum 2-3 pintxos dans chaque bar pour tenir la distance.

L'océan n'est qu'à quelques kilomètres du centre de Bilbao, accessible directement en métro. Faites une halte à Getxo, petite station balnéaire à l'embouchure du Nervión, avec sa promenade en front de mer, et l'incroyable pont Viscaya, le premier pont transbordeur au monde, désormais classé à l'UNESCO, qui permet de relier les deux rives du fleuve, à pied, à vélo ou en voiture. On peut monter sur la passerelle à 50 mètres de hauteur avec une vue imprenable.

 

 (La passerelle Zubi Zuri sur le Nervion © Emmanuel Langlois)

Les grandes enseignes sont toutes sur la très large Gran Via, l'équivalent des Ramblas de Barcelone, très animée le soir venu. Les créateurs, eux se trouvent dans le quartier de la Vieja, comme le petit magasin d'Ätakontu, un couple de jeunes créateurs. Lui s'occupe du design, qu'il appose sur des tee-shirts ou des espadrilles. Sara, elle, est à la couture avec des produits plus travaillés comme des robes. Des pièces à rapporter que vous êtes à peu près sûr(e) de ne pas retrouver sur le dos de vos voisins de table à la cantine !

Préparer son séjour à Bilbao avec Bilbao Turismo, l'office de tourisme de Bilbao

Le musée Guggenheim de Bilbao

Le pont Viscaya (Biscaye)

Le funiculaire d'Artxanda à Bilbao

La boutique de bonbons gélifiés Happy Pills de Bilbao

Le magasin de créateurs Ätakontu de Bilbao

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.