A la découverte des premières journées mondiales de l'art topiaire

écouter (3min)

La première édition de cet évènement est l'occasion de profiter de belles balades dans de superbes jardins, partout en France et à l'étranger, du 12 au 15 mai.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
"Chaque jardinier est libre de faire jouer son imaginaire et ses recherches avec l'Art topiaire", souligne Delphine Higonnet, propriétaire du Jardin des Ifs, à Gerberoy dans l'Oise. (LE JARDIN DES IFS / YANN MONEL)

Si les Français ont la même énergie créative qu’Edward aux mains d’argent, héros du film de Tim Burton, quand il s’agit de sculpter leurs haies ou leurs arbustes d’ornements, rares sont ceux qui connaissent l’expression "art topiaire". Débroussaillage avec la spécialiste Delphine Higonnet : "C’est l’art de tailler les arbres et les arbustes dans des formes géométriques, figuratives, architecturales ou fantaisistes et tout cela dans un but décoratif."

Delphine Higonnet est propriétaire du Jardin des Ifs, jardin remarquable connu pour son immense igloo en ifs. Situé à Gerberoy, village classé et fleuri de roses dans l’Oise, le lieu est orné de sculptures végétales monumentales, taillées depuis 400 ans. Cônes, cubes et pyramides font partie des formes plus classiques.

Le Jardin des Ifs dans le village classé et fleuri de roses de Gerberoy dans l'Oise (LE JARDIN DES IFS / YANN MONEL)

Lors des premières Journées mondiales de l’art topiaire, le Jardin des Ifs présente une exposition avec également des sujets "niwaki" à savoir des arbres taillés en nuages à la japonaise.

"On peut s’amuser avec l’art topiaire, au Jardin des Ifs, on a même un lapin, poursuit la spécialiste. On voyait sa forme à travers l’arbuste, donc on l’a juste fait surgir de l’enchevêtrement des branches. Notre lapin nous permet de montrer aux enfants ce qu’est l’art topiaire. Chaque jardinier est libre de faire jouer son imaginaire, ses recherches. En France, il y a de nombreux jardins d’art topiaire."

"On peut s’amuser avec l’Art topiaire, au Jardin des Ifs nous avons même un lapin !" confie à Franceinfo sa propriétaire, Delphine Higonnet.  (LE JARDIN DES IFS / YANN MONEL)

Pendant quatre jours, près de 150 jardins proposent des animations dédiées à cet art du jardin : visites guidées, démonstrations de taille, conseils botaniques.

L’occasion d’observer les guirlandes en lierre du château de Corbeil-Cerf dans l’Oise et la haie en forme de vague extraordinaire du jardin de la Ballue à Bazouges-la-Pérouse, en Île-et-Vilaine.

A Kendal, dans le nord de l’Angleterre, on explore le jardin très réputé de Levens Hall. "Au XVIIe siècle, c’est un français, Guillaume de Baulieu qui l’a dessiné, on dit qu’il aurait travaillé avec Le Nôtre. Mais là c’est un style très baroque, c’est tout fou, un peu Alice au pays des Merveilles…"

C’est aussi l’occasion d’apprendre que l’art topiaire est né avec les Romains. "On sait qu’ils aimaient beaucoup les formes figuratives et architecturales. Il y a plein de choses à découvrir, c’est joyeux, créatif et ça appelle à l’imaginaire de chacun." Et puis n’oubliez pas qu' "il y a beaucoup d’artistes d’art topiaire qui s’ignorent." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.