C'est mon époque, France info

Les bloqueurs de pub plébiscités par les internautes

Les internautes ont trouvé la parade pour éviter les abus des annonceurs et éditeurs de sites, ils utilisent de plus en plus les bloqueurs de pub, des logiciels qui permettent de stopper le flux de publicités. Une très mauvaise nouvelle pour les annonceurs et éditeurs de sites qui payent là l'usage abusif de pop-up et de publicités intrusives. Peut-être la fin d'une époque ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Les bloqueurs de pub plébiscités par les internautes © Fotolia)

Qui n'a pas été confronté, à ces vidéos qui s'exécutent automatiquement ?

Vous êtes en réunion, vous souhaitez consulter un article de presse sur votre smartphone et là sans prévenir un message publicitaire se déclenche. Vous êtes surpris, ne savez pas comment l'arrêter, grand moment de solitude. C'est pourtant notre quotidien, nous sommes littéralement bombardés de bannières publicitaires, et face à cette intrusion de la publicité certains ont trouvé une parade, les bloqueurs de pub. Ce sont des logiciels la plupart gratuits que l'on installe sur son ordinateur ou son smartphone.Il y en a un qui domine le marché, mis au point par une société allemande, c'est

Adblock Plus. En France, un tiers des internautes s'en seraient déja équipés pour surfer sur Youtube ou Daily motion, car ce logiciel permet maintenant d'effacer les spots publicitaires placés au

début des séquences vidéo.

Pas une bonne nouvelle pour les annonceurs et  pour les éditeurs de sites qui vivent de la publicité

Conséquence de cette prolifération des bloqueurs de pub, le manque à gagner est énorme.

Si l'on en croit un récente étude, en France 33% du temps passé devant des vidéos sur PC ne serait pas monétisable en raison justement de la présence massive de ces bloqueurs de pub.

Cette proportion atteindrait 42 % au Royaume-Uni, et 62 % en Allemagne. Avec au final des pertes financières estimées à 21 milliards de dollars au niveau mondial pour cette année. 

Pas facile de contrer ce phénomène, certains éditeurs en Allemagne ont saisi la justice, sans résultat, à trois reprises les tribunaux ont jugé légal les logiciels bloqueurs de pub?

D'autres préfèrent utiliser une technologie de cryptage qui permet de rendre indétectable la pub sur les vidéos, mais ça à un coût, car la société qui vous propose ce procédé va prendre un

pourcentage sur les revenus générés par la publicité qu'elle va réussir à faire passer.

Il y a enfin cette autre possibilité qui n'est pas gratuite non plus, celle qui consiste à passer directement par le bloqueur de pub, moyennant finance il va vous mettre sur une liste blanche afin

que vos publicités ne soient pas bloquées.

Charte de bonne conduite.  

Et si tout cela avait une vertu, engager une réflexion sur les excès commis dans ce domaine à savoir usage abusif de pop-up ou publicités très intrusives. Les professionnels sont conscients qu'ils ne peuvent plus continuer ainsi car finalement c'est le contrat implicite passé avec les internautes qui a été rompu "la gratuité des contenus en échange de la publicité".

Reste maintenant à renouer le lien. En France les éditeurs de contenus en ligne travaille sur une charte de bonne conduite qui permettrait à leurs sites de fonctionner sans gêner le lecteur. On parle

de publicités acceptables. Des publicités qui ne sont pas dérangeantes pour les internautes.

(Les bloqueurs de pub plébiscités par les internautes © Fotolia)