C'est mon époque, France info

Comment emprunter grâce à la garantie participative

Rendre l'emprunt possible à ceux qui habituellement se font rejeter par les banques, c'est ce que propose Yelloan. Cette start-up a décidé de venir en aide aux étudiants, intérimaires, ou couples en CDD. Tout passe par la garantie participative. Une idée simple, on sollicite ses amis.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Dominique LoriouRadio France

Mis à jour le
publié le

(illustration prétexte © Fotolia)

On le sait les banques depuis la crise de 2008 ont durci les conditions d'octroi de leur crédit. Pour en obtenir un il faut montrer patte blanche et notamment avoir des revenus stables. Or tout le monde n'a pas la chance d'en avoir, on pense aux étudiants, aux jeunes ménages en CDD ou à tous ceux qui ont des contrats d'intérim.  Pour cette clientèle, malgré tout solvable, passer par un établissement de crédit classique est voué presqu'à coup sûr à l'échec. Mais, les choses sont en train d'évoluer grâce à une start-up, YELLOAN, qui fait appel à la garantie participative. Concrètement, il s'agit de faire appel à son entourage, de mobiliser cinq personnes qui vont se cotiser pour apporter en garantie 5 % du prêt, une somme qui sera récupérée à la fin du remboursement.

Une garantie qui vaut de l'or

On peut être surpris que l'apport en garantie de 5% du prêt suffise pour que le banquier dise oui. En fait, ce n'est pas la somme déposée qui est importante mais le fait d'avoir réussi à mobiliser ses amis. Pour le banquier c'est bon signe, il se dit que si l'emprunteur rencontre des difficultés pour rembourser, ses amis ne le laisseront pas tomber et viendront l'aider.

Un système en place depuis février

Les premiers prêts ont été accordés. Ils sont de l'ordre de 10.000 euros en moyenne et ont servi à financer des projets de déménagement, de rénovation. On y a recours également pour changer sa voiture ou financer un projet culturel. Un seul établissement de crédit, pour l'instant, travaille avec Yelloan, il s'agit de Financo, filiale du Crédit Mutuel Arkéa. Un deuxième établissement de crédit est annoncé dans les prochaines semaines, il s'agit de Sofinco, filiale du groupe Crédit Agricole.  

(illustration prétexte © Fotolia)