C'est mon époque, France info

C'est mon époque. Les jouets de plein air sont dominés cette année par l'hoverboard

Avec l'arrivée des beaux jours, les consommateurs se tournent vers les jeux et les jouets de plein air. Les hoverboards, les maisons de jardin et les pistolets à flèches en mousse sont parmi les grands gagnants des ventes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des adolescents s\'entrainent sur des hoverboards à Paris, le 27 janvier 2018.
Des adolescents s'entrainent sur des hoverboards à Paris, le 27 janvier 2018. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Un tiers des jouets de l’année se vendent en ce moment, soit un peu plus de 410 millions d’euros de chiffre d’affaires pour une filière qui en a bien besoin. 29 millions de jouets seront ainsi acquis avec l'arrivée des beaux jours et pour cette catégorie plein air,  17,28 euros seront dépensés en moyenne par jouet. Soit 8% de plus que les années précédentes, notamment parce que ces fameux jouets d’été ont évolué.

L'hoverboard, champion du moment

La grande tendance est à la micro mobilité, aux petits déplacements, où l'on oscille entre jouet et équipement sportif. Dans cette catégorie, le champion du moment, c’est l’hoverboard, une planche motorisée sur deux roues, très ludique pour les ados. Elle a tout de même un sérieux défaut : les chutes. Selon une étude publiée le mois dernier, chaque jour aux états unis, 36 enfants se retrouvent aux urgences à cause d’un hoverboard. Conclusion, on porte toujours un casque, c’est un minimum. On peut aussi parler de la nouvelle petite reine : la draisienne. Ce vélo sans pédale, l’ancêtre de notre bicyclette, idéal pour apprendre l’équilibre dès deux ans. Il y a aussi justement le vélo, ou encore les trottinettes, skateboard, roller, tricycle, porteur, sur lesquels les tout petits sillonnent l’espace à partir d’un an.

Les grands classiques d’extérieur

Les jardins ont de quoi s’équiper, aires de jeu, toboggans, trampolines, portiques ou autres piscines. D’ailleurs selon le cabinet NPD, spécialiste des jouets, il y a déjà un gagnant. Dans le top 10 des ventes du moment : une maison Smoby, aux alentours de 300 euros donc un investissement. Il faut de bonnes conditions pour que ça marche : une fête de Pâques tôt dans la saison, cette année un 1er avril, ou encore une météo souriante, surtout en mai, juin. Là on se dit que cela vaut la peine... les enfants en profiteront tout l’été.

Contrairement aux jouets de noël, on va assez peu dans les hypermarchés. Les magasins spécialisés ont une carte à jouer pour ces produits d’un certain prix avec des services : la livraison à domicile, des conseils pour faciliter le montage. Même les fabricants concernés sont différents. Les Français sont bien présents. D’Arpèje, Soulet mais aussi évidemment Hasbro à travers sa marque nerf, numéro un du plein air en France. Ses pistolets avec fléchettes en mousse envoient les enfants dehors pour de longues heures de jeu, comme tous ces jouets de plein air, futurs ballons de la coupe du monde de foot ou jeux de plage. Ces activités permettent de s’agiter et d’oublier les écrans. Mieux qu’un régime, ils luttent contre l’obésité infantile et la sédentarité.

Des adolescents s\'entrainent sur des hoverboards à Paris, le 27 janvier 2018.
Des adolescents s'entrainent sur des hoverboards à Paris, le 27 janvier 2018. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)