Acheter des fleurs sans se ruiner

écouter (3min)

Demain, lundi 14 février, c’est la Saint-Valentin. Dans quelques semaines, la fête des grands-mères, celle des mères, des pères... Même sans occasion particulière, vous avez envie d’offrir des fleurs. Quelles sont les conseils pour cet achat ? 

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Acheter des fleurs de saison pour la Saint-Valentin, c'est aussi bien que des roses qui en France ne poussent pas en plein hiver...(Illustration) (ALEXANDER SPATARI / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

Quelles fleurs acheter et à quel prix pour les fêtes à venir ? La Saint-Valentin pour commencer, demain lundi 14 février. Fanny Guinochet vous donnent quelques conseils utiles. 

franceinfo : Fanny, comment faire plaisir sans se ruiner en offrant des fleurs ? 

Fanny Guinochet : Les fleurs les moins chères sont celles que vous trouverez en grande surface, chez Auchan, Franprix, Monoprix, ou même Lidl, vous avez des bottes, souvent à l’entrée des boutiques. Autour de 4-5 euros pour une petite botte de tulipes ou de roses, les prix sont imbattables. Parce que ces enseignes jouent sur de gros volumes.

Inconvénient tout de même, vous n’avez pas le choix de la composition, et souvent les propositions sont assez limitées. Et puis ces fleurs sont importées, avec un lourd bilan carbone, ce sont rarement des fleurs de saison.

Autre solution, les chaînes de fleuristes, comme Monceau Fleurs, un tout petit peu plus cher, mais les prix sont intéressants car là aussi, ils achètent en masse. Différence toutefois, vous pourrez avoir une composition, le fleuriste pourra mélanger des bouquets, les emballer pour offrir.

Enfin, pensez au fleuriste sur les marchés. Plus de choix mais un peu plus onéreux, vous pourrez cependant peut-être négocier le prix avec le vendeur, en fin de marché par exemple, le dimanche, et obtenir un petit rabais. 

Et pour les livraisons ?

Il y a les enseignes mastodontes, comme Interflora, Aquarelle, ou encore Bergamotte. Un bouquet type, c’est entre 30 et 40 euros tout compris. Mais, pour faire baisser la note, voyez avec votre fleuriste de quartier, ou appelez celui du secteur de votre destinataire : certains font de la livraison pas trop chère, dans leur périmètre.

En jouant sur la proximité, normalement vous réduisez les coûts. Il faut savoir que la livraison sur un bouquet, c’est entre 10 et 15 euros. Souvent elle est présentée comme offerte, mais ça veut dire que le fleuriste, forcément, marge ailleurs, sur autre chose.

Et il y a des enseignes justement qui valorisent la proximité ?

Oui, comme Fleurs d’ici, plateforme en ligne, qui livre partout dans l’Hexagone des fleurs éthiques, en favorisant l’emploi local, ou encore Monsieur Marguerite aussi livre des fleurs écoresponsables, plus écolos.

Attention, c’est un peu plus cher,  mais vous ferez vivre la filière française. D’ailleurs il existe un "Collectif de la fleur française", association qui recense, partout sur le territoire, les fleuristes artisans qui s’engagent à produire français, et donc à faire la part belle aux fleurs de saison. Les roses par exemple, on ne les trouve pas en plein mois de février dans l’Hexagone !

Alors, à votre amoureux ou amoureuse, offrez plutôt du mimosa ou des renoncules !      

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.