C'est mon boulot, France info

Un engagement politique peut-il vous desservir dans votre carrière ?

La politique et le travail font-ils bon ménage ? Comment concilier son engagement sur une liste municipale par exemple, et une carrière, voire une recherche d'emploi ? Faut-il en parler : au travail, mieux vaut jouer la prudence.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Ce matin, ça n'est peut-être pas une bonne idée de fanfaronner, à la manière d'un lendemain de match - ou au contraire de faire grise mine, gueule de bois d'après défaite.
Certes, les Français parlent de plus en plus volontiers politique au travail. Près de 60% d'entre eux s'autoriseraient désormais à aborder le sujet, selon le Cevipof, le centre de recherche politique de Science Po. N'empêche : parler de son engagement politique au travail est un jeu dangereux. Selon Fabrice Coudray, directeur au cabinet de recrutement Robert Half, politique et carrière ne font pas bon ménage, et mieux vaut tirer le rideau sur ses engagements.

La règle est encore plus stricte quand on est candidat. Fabrice Coudray est un recruteur expérimenté. Pour lui, le réalisme conseille de ne pas en parler du tout.

Cela dit, dès qu'on s'éloigne de la politique, il y a deux types d'engagements qui sont plutôt bien vus : sur le terrain humanitaire, et dans une association professionnelle, même si dans les deux cas, il faut aborder avec son supérieur hiérarchique la question de la disponibilité.

Enfin, quand on est candidat, on peut faire de son engagement un atout. Si on vise une entreprise et qu'elle même est engagée dans certaines causes, ça peut être payant. ll toujours enquêter sur une entreprise pour laquelle on postule. On peut se découvrir des valeurs communes.

Cent fois plus de cadres que d'ouvriers parmi les maires

C'est le calcul auquel s'est livré Michel Koebel, professeur en sciences sociales à l'université de Strasbourg dans un article du Monde Diplomatique : il y aurait 117 fois plus de cadres que d'ouvriers parmi les cadres. D'après lui les cadres et professions intellectuelles supérieures sont sur-représentés dans les villes de plus de 2.500 habitants. On ne trouverait en revanche que 0,8% de maires ouvriers. Quant aux maires qui sont aussi employés "dans le civil", ils sont en progression, avec 10% des élus, mais ils ne dirigent le plus souvent que de petites communes.

Les secteurs dans lesquels on fait le plus grand nombre d'heures

C'est dans la restauration, l'hébergement et la construction que le nombre d'heures hebdomadaires est le plus élevé. Et à l'inverse dans le secteur de l'énergie, comme le raffinage, par exemple, qu'il est le plus faible.
Quand on prend la moyenne nationale, 83% des salariés à temps complet travaillent en fait moins de 36 heures par semaine, selon les dernières statistiques publiées par la Dares, la direction statistique du ministère du travail.

(©)