C'est mon boulot, France info

Recherche d'emploi : les commentaires laissés sur les réseaux sociaux par les candidats intéressent les recruteurs

À quoi les recruteurs sont-ils attentifs quand ils scrutent le profil d’un candidat sur les réseaux sociaux ? Quels réseaux sociaux sont importants pour eux ? Une étude nous met en garde sur ce que nous montrons de nous.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une femme consulte le réseau social Facebook.
Une femme consulte le réseau social Facebook. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Soixante-six millions de Français et près de 50 millions d’utilisateurs de réseaux sociaux : on y est tous ou presque et, dans notre recherche d’emploi, les réseaux sociaux ont pris une place centrale. Selon une étude menée par Live Career, un site de conseil en rédaction de CV et de lettres de motivation, qui a interrogé plus de 100 recruteurs et responsables du recrutement, 80% de ceux qui ont en charge les embauches vont désormais voir les différents profils des candidats avant de les embaucher.

Cette étude dresse un palmarès de ce qui peut faire reculer un recruteur, ce qui va le décider à arrêter le processus de recrutement en fonction de ce qu’il trouve sur les réseaux sociaux. Le premier critère porte sur d’éventuels commentaires liés à l’ethnie, au sexe ou à la religion. Pour les deux-tiers des recruteurs, il s’agit des pires signaux d’alarme. Viennent ensuite les contenus vus comme provocateurs ou inappropriés, pour 57% des personnes interrogées. La publication d’informations sur la consommation de drogues ou d’alcool vient en troisième place, suivie par les propos qui pourraient dénigrer des collègues ou d’anciens employeurs. Des opinions politiques extrêmes et un langage grossier ou fautif n’arrivent qu’en dernière position, avec seulement 31% des recruteurs qui se disent rebutés.

74% des recruteurs vont sur Facebook pour vérifier le profil des candidats

Le réseau social sur lequel les recruteurs vont faire ces vérifications, c'est
étonnamment Facebook. Près de trois quarts des recruteurs y vont afin de vérifier le profil des candidats. LinkedIn n’arrive qu’assez loin derrière, avec 56% des recruteurs qui s’y rendent. LinkedIn joue pourtant un rôle majeur dans la recherche d’emploi puisque 68% des recruteurs estiment que les chercheurs d’emploi ont besoin d’un bon profil Linkedin et que 75% d’entre eux jugent que rester actif sur ce réseau professionnel aide à se faire remarquer par les recruteurs.

Des responsables du recrutement qui se disent d’ailleurs très ouverts : n’hésitez pas à les contacter sur LinkedIn, 65% disent qu’ils ne sont pas dérangés par les demandes de mise en relation de la part des candidats.

Une femme consulte le réseau social Facebook.
Une femme consulte le réseau social Facebook. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)