C'est mon boulot, France info

Pour une majorité de Français, le numérique est une chance

Le numérique est-il une chance pour l'emploi ? Est-ce qu'il peut améliorer les conditions de travail ? Toutes ces questions sont l'objet d'un colloque qui se tient mardi à Lyon.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Open space et ses ordinateurs à Londres (Grande-Bretagne). Photo d\'illustration.
Open space et ses ordinateurs à Londres (Grande-Bretagne). Photo d'illustration. (VIEW PICTURES / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)

Le think tank Culture numérique s'est penché sur la question de la fracture numérique et a constaté que oui, cette fracture numérique existe bien dans la société française. Un sondage Odoxa/think tank culture numérique et franceinfo révèle que les trois quarts des Français sont convaincus que cette scission existe entre ceux qui maîtrisent et ceux qui sont dépassés. Cela n'empêche pas qu'une large majorité de Français considère le numérique comme une chance. C'est la cas pour 62% d'entre eux, alors qu'en face on trouve 38% de Français qui le voient comme une menace. Sans surprise, ceux qui voient le numérique d'un bon oeil se trouvent davantage parmi les jeunes, les personnes à hauts revenus et les diplômés. À l'inverse, les femmes, les catégories populaires et les moins diplômés sont près d'un sur deux à dire que le développement numérique leur fait peur.

"La machine fait mieux que l'homme"


Une très large majorité, 61%, pense que le numérique sera bénéfique à l'emploi dans le pays. Et pour leurs propres conditions de travail, 63% y voient une opportunité, 64% qu'il peut rendre le travail moins fastidieux. Pourquoi ? "D'abord parce que le numérique est un moyen de supprimer un certain nombre de routines dans l'entreprise, des choses rébarbatives, que la machine fait mieux que l'homme, laissant la partie intelligente, intéressante du travail", selon Benjamin Grange, administrateur du think tank Culture numérique.

Reste que tous les aspects du numérique ne sont pas vus du même oeil. Si la 5G et le e-commerce emportent une large majorité de soutiens, il n'en va pas de même pour l'intelligence artificielle, ou la blockchain, très méconnue. "Avec le numérique, le changement est incessant, il est rapide et il nécessite une remise en cause permanente", estime  Benjamin Grange.

Pour assister au colloque "C'est mon boulot", inscriptions ici

Open space et ses ordinateurs à Londres (Grande-Bretagne). Photo d\'illustration.
Open space et ses ordinateurs à Londres (Grande-Bretagne). Photo d'illustration. (VIEW PICTURES / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)