C'est mon boulot, France info

Pour tout comprendre sur le "compte pénibilité"

C'est un mot auquel il va falloir s'habituer : pénibilité. Le feu vert a été donné pour la mise en route d'un compte individuel qui va permettre notamment à certains salariés de partir plus tôt à la retraite,

(©)

En fin de semaine, le Conseil constitutionnel a validé la loi sur les retraites. Avec notamment son volet "pénibilité". Alors ça peut paraître un peu technique, et puis ça ne va entrer en vigueur que le 1er janvier prochain, mais ça peut quand même changer votre vie. Et d'abord, en effet, en vous faisant partir à la retraite plus tôt...

Tous les salariés du privé - du privé seulement, ceux qui travaillent dans le secteur public ne sont pas concernés par cette nouvelle loi - tous les salariés du privé, donc, qui sont exposés à des risques vont disposer d'un "compte personnel de prévention de la pénibilité".
Sur ce compte, on va accumuler des points. Pour faire simple, plus on est exposé à des risques professionnels, plus on aura de points. Le principe, c'est un trimestre d'exposition égale un point. Et avec tous ces points, on va avoir droit à de la formation, du temps partiel ou partir plus tôt. On si on a fait le plein de ses points, soit 100 points en tout, on pourra partir jusqu'à deux ans plus tôt, précise Nicolas Raymond, rédacteur en chef de la rédaction sociale de la Revue Fiduciaire .

La notion de pénibilité pourrait quand même concerner jusqu'à 39% des salariés, selon le cabinet Altaïr.

Ces risques, ce sont par exemple, le bruit, le travail de nuit, en 3X8, la manutention, les températures extrêmes, l'exposition à des substances toxiques. Ce qui est moins défini, ce sont les seuils. A partir de quand par exemple on considère qu'on manipule une charge lourde ? Tout ça sera fixé par décret. Les négociations promettent d'être serrées.

Les métiers dans lesquels on va pouvoir accumuler le plus facilement des points, c'est surtout dans l'industrie, dans l'agro-alimentaire, et aussi dans le nettoyage, par exemple. Mais en tout ça pourrait quand même concerner jusqu'à 39% des salariés.

Nos fiches de paie de décembre sont fausses

Si vous avez une mutuelle de groupe - et ça concerne quelque quinze millions de salariés - il y a un bug. Le net imposable qui figure sur votre fiche de paie de décembre n'est pas le bon ! Ca n'est pas celui que le fisc va retenir. L'administration fiscale va prendre en compte pour vous un net imposable plus élevé. Pourquoi ? Parce que désormais la part que l'employeur verse à la mutuelle entre dans vos revenus. Elle n'est plus déductible. Sauf que la réforme a été adoptée trop tard pour que la plupart des entreprises aient le temps de modifier les fiches de paie. Le résultat, c'est donc cette petite erreur, mais c'est surtout un net imposable plus élevé, et donc un impôt qui sera lui aussi un peu plus élevé...

Aujourd'hui, portez des couleurs vives au bureau

Nous sommes le troisième lundi de janvier. Le jour supposé être le plus déprimant de l'année : le plus éloigné des dernières et des prochaines vacances, une météo maussade, des impôts en perspective, on vient d'en parler... Une association britannique appelle les salariés à porter ce jour-là des couleurs vives. Elle veut attirer l'attention sur l'importance de la dépression saisonnière, particulièrement sévère en Angleterre... mais pas seulement ! Et aussi pour en finir avec les codes vestimentaires au travail, qui veulent que plus on porte du sombre, plus on parait sérieux...

(©)