C'est mon boulot, France info

Pour être plus "vert", repensons nos déplacements

Tout ce que l'on peut faire au travail pour être plus "vert", pour réduire son empreinte carbone. Jeudi, on s'intéresse aux déplacements.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un vélo sur son lieu de travail. Ici à Radio France à Paris.
Un vélo sur son lieu de travail. Ici à Radio France à Paris. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les trajets domicile-travail et les déplacements professionnels, c'est 12 millions de tonnes de CO2, soit un dixième du total des transports. Dans les trois-quarts des cas, on prend la voiture pour aller au boulot. Seulement 3% des trajets se font à vélo, et la même proportion, 3%, en covoiturage.

Ne pas tout changer d'un coup

Cyril Hergott, de la coopérative Riposte verte, qui conseille les entreprises qui veulent réduire leur empreinte carbone, conseille non pas de tout changer d'un coup, mais de choisir un jour dans la semaine pour tester de nouveaux modes de transports. Il existe beaucoup d'applis qui vous proposent un trajet en transports en commun. Essayez Moovit, Citymapper ou tout simplement Googlemaps. Ou un parcours à vélo, comme avec Géovélo. Certains vous indiqueront même votre économie de CO2. Des économies en tout cas, on en fait, à vélo : dix kilomètres par jour reviennent à 100 euros sur l'année, alors que le même trajet en voiture coûte 1 000 euros. Demandez à votre entreprise l'installation d'arceaux pour accrocher votre vélo et d'un vestiaire douche. Profitez-en : la mobilité va devenir un thème de négociation obligatoire en entreprise, au même titre que les salaires.

L'indemnité kilométrique vélo, qui n'avait convaincu qu'environ 150 entreprises, va être remplacée au début de l'année prochaine par le forfait mobilité durable. Dans les entreprises volontaires, il pourra s'élever à 400 euros. Problème de preuve : comment savoir si un salarié vient bien à vélo tous les matins ? Une appli créée par des ingénieurs toulousains est en train de se lancer. Grâce à Uwinbike, l'entreprise pourra avoir une carte des déplacements mensuels de ses salariés à vélo. Petit rappel : en ville, pour les trajets de moins de cinq kilomètres, le vélo est aussi rapide que les transports motorisés.

D'autres solutions pour des déplacements plus verts

Le covoiturage, bien sûr, le télétravail, l'auto-partage, c'est à dire le fait pour une entreprise de mettre à disposition des véhicules que les salariés vont pouvoir utiliser. Certaines entreprises proposent par ailleurs à leurs salariés des flottes de vélos électriques.  Il existe d'autres volets sur lesquels on peut agir, comme remplacer certaines réunions par des visioconférences ou des audioconférences. Une nouvelle habitude à adopter. On encore, lorsqu'on organise un événement, choisir un lieu proche des transports en commun, central, tout en privilégiant la restauration bio et locale, la réduction des déchets plastiques, la suppression des bouteilles d'eau individuelles.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Un vélo sur son lieu de travail. Ici à Radio France à Paris.
Un vélo sur son lieu de travail. Ici à Radio France à Paris. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)