Cet article date de plus de dix ans.

Peut-on réussir quand on est autodidacte ?

écouter
Les "Victoires nationales des autodidactes" étaient remises aujourd'hui à des chefs d'entreprise et à des cadres dirigeants qui n'ont pas fait d'étude. Jean-Claude Bourrelier, patron de Bricorama et titulaire d'un CAP parlent de leurs qualités.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Réussir quand on n'a pas fait d'études. C'est rare mais possible. Jean-Claude Bourrelier en témoigne. Il a fondé et il dirige le groupe Bricorama : 187 magasins en France et dans le monde. Il préside le jury des "Victoires nationales des autodidactes", remises aujourd'hui à Paris.

"Répondre à tous" : attention, danger

Gary Chaplin, un employé d’une agence de recrutement britannique s’en mord
encore les doigts. Il a perdu son boulot parce qu’il a cliqué sans le vouloir
sur le "répondre à tous" au lieu de "répondre" tout
court. Et son mail est parti du coup vers… 4 000 destinataires. Il faut dire que Gary Chaplin était
en colère. Il avait reçu un CV, envoyé par un demandeur d’emploi… lui aussi en
4 000 exemplaires. Gary prend sa plume la plus acérée et
répond au chômeur que ça ne se fait pas : on n’envoie pas un CV à 4 000
personnes d’un coup sans au moins masquer la liste des destinataires. Mais il
dérape : il conseille à son interlocuteur d’aller se faire… "voir" - et je reste poli. Et il dérape encore : il utilise le
nom d’un collègue pour signer à sa place. La bourde a été reçue par 4 000
personnes, dont son patron. Qui n’a pas apprécié du tout et l’a immédiatement
fichu à la porte. Gary Chaplin, victime des
technologies ravageuses des "temps modernes", ça ne s’invente pas…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.