C'est mon boulot, France info

Parole de DRH en période de Covid-19, avec Nathalie Gateau du groupe Rocher : "en termes d'activité, ça a été du jamais vu"

Une fonction dans l'entreprise a été au centre de la crise, ce sont les ressources humaines. Comment les DRH ont traversé cette année, quelle est leur vision de l'entreprise, on s'y arrête toute la semaine. Mardi Nathalie Gateau, DRH du groupe Rocher, 17 000 salariés dans plusieurs pays du monde.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bâtiment du Groupe Rocher à Paris. Photo d\'illustration.
Bâtiment du Groupe Rocher à Paris. Photo d'illustration. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

En un week-end, fermer toutes les boutiques, dans le monde entier, mettre tout le personnel qui le pouvait en télétravail... Nathalie Gateau reconnaît aujourd'hui qu'elle ne savait pas si elle allait pouvoir y arriver : "Ça a été le moment presque le pire de ma vie : tout le monde nous appelait ! C'était le SAV en permance. En termes d'activité, c'était du jamais vu." 

Même les plus grosses restructurations par lesquelle elle est passée lui semble en dessous de cette crise. D'autant qu'il faut agir au niveau mondial : "Notre rôle a été de déployer la mise en place de l'activité partielle en France, mais aussi dans le monde entier et notre rôle c'était que tout ce qu'on allait mettre en place serait équitable. Si on déclenche un complément de salaire en France, il faut qu'on soit capable de le faire aussi au Mexique. Donc on a passé notre temps à faire du tableau de bord, du fichier Excel, à remonter des informations, et à se demander 'Est-ce qu'on y va, est-ce qu'on n'y va pas ?' On a travaillé comme des dingues !"

Un travail qui ne s'arrête jamais, avec des règles, des circulaires et des décrets, qui changent tout le temps

Le souvenir le plus marquant, c'est que ce qui était vrai le matin ne l'était plus le soir.

Nathalie Gateau

sur franceinfo

Pour Nathalie Gateau, les RH ont été la clé de voute de l'organisation. La DRH ne connaît pas d'autres fonctions qui exigent autant de compétences différentes : "C'est extrêmement complexe, ça fait appel à des problématiques juridiques, financier, psychologique, les gens étaient super mal donc il fallait aussi les écouter, donc on passe notre temps à tout faire."

Sur tous les fronts, avec des mamans en réunion avec leur bébé sur les genoux, pour Nathalie Gateau, les ressources humaines ont aussi fait partie de ces professions en première ligne : "On parle souvent des soignants, à juste titre, qui permettent de sauver des vies. Nous je ne sais pas si on a servi à sauver quelques entreprises, mais quelque part c'était quand même ça."

Bâtiment du Groupe Rocher à Paris. Photo d\'illustration.
Bâtiment du Groupe Rocher à Paris. Photo d'illustration. (VINCENT ISORE / MAXPPP)