C'est mon boulot, France info

Parole de DRH en période de Covid-19, avec Isabelle Calvez de Suez : "On n'est plus soi-même"

Une fonction dans l'entreprise a été au centre de la crise, ce sont les ressources humaines. Comment les DRH ont traversé cette année, quelle est leur vision de l'entreprise ? On s'y arrête toute la semaine. Aujourd'hui Isabelle Calvez, DRH du groupe Suez, 90 000 salariés dans 80 pays.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La tour Suez dans le quartier de La Defense à Paris. Tour d\'illustration.
La tour Suez dans le quartier de La Defense à Paris. Tour d'illustration. (JOEL SAGET / AFP)

Le virus, Isabelle Calvez a eu le temps de le voir venir. Il a d'abord touché ses établissements en Chine, puis en Italie. Très vite un cellule de crise a été mise en place sept jours sur sept. Priorité : faire venir du matériel de protection, notamment pour les deux tiers des salariés qui, pour gérer le service de l'eau, doivent rester sur le terrain. Un nouveau métier, dit-elle : "Il a fallu s'improviser logisticien, s'occuper des dédouanements, de la qualité, des masques ou des gels... Des tas de problématiques qu'on n'avait pas du tout envisagées". Il faut réorganiser les tournées, mettre tout le monde à bonne distance, notamment dans les camions. Les problèmes que la DRH doit résoudre sont sans fin.

Il fallait être réactif, être agile, se débrouiller, et puis rassurer les gens

Isabelle Calvez

sur franceinfo

La crise, ça a été aussi 16 décès dans le groupe et puis des salariés touchés de près : "Des collaborateurs qui avaient des décès dans leur famille, qui avaient des proches malades, dépendants ou hospitalisés... Il faut comprendre la situation individuelle, ne pas mettre de pression, être capable de comprendre que les gens qui sont en difficulté, ce n'est pas le moment de leur faire trois conf-call par jour et les harceler par téléphone. Donc il a fallu adapter le management à cette période très particulière." souligne Isabelle Calvez.

Nouveau management, et nouvelles postures. Pour Isabelle Calvez, la maladie a fait tombé les masques, fendu les armures. "Cela a simplifié les rapports, on est moins dans la fonction, on est plus dans la personne, on enlève un peu les costumes. Et d'ailleurs, dans les entreprises, le look des gens a beaucoup changé, c'est beaucoup plus 'casual' comme on dit. On joue moins un rôle, on est plus soi-même", conclut Isabelle Salvez.

La tour Suez dans le quartier de La Defense à Paris. Tour d\'illustration.
La tour Suez dans le quartier de La Defense à Paris. Tour d'illustration. (JOEL SAGET / AFP)